Un week end parsemé de rencontres

 
 

AMIS, PELERINS : je vous disais l’autre jour que je venais de faire éclore sur mon blog le plus beau
message d’amour et surtout “d’espoir”que je n’avais sans doute jamais écrit, et que je vous le dédiais ! Oui, c’était déjà hier … Mais tout me restera pour l’éternité gravé
dans le coeur et la mémoire !

Si vous n’avez pu encore le découvrir …descendez quelques haltes avant ce billet, ou cliquez sur la
catégorie “Des nouvelles de Yoann” , elle s’intitule “Une route en forme de coeur.”

 


 
 
C’est d’une toute autre rencontre dont je vais vous parler ici …comme le chemin de la vie sait en être parsemée en
abondance !
 
 
 

 

        Quels sont
ces paisibles marchands de savon ?
             je vous emmène au Burkina
Faso,
en plein coeur d’une soirée en forme de
                                            
” projet solidaire”
 
 Il y a tant et tant à dire sur l’Afrique et les actions humanitaires ; ce pays suscitant à tous ceux et celles
qui veulent bien l’aimer, le respecter et le comprendre, tant de réflexions et de remises en question perpétuelles !
J’ai retenu la splendide conclusion des 2 étudiantes en BTS de Communication qui ont partagé durant 6 mois la vie
des habitants dans les cases et les quartiers burkinabè ; elle résultait à peu près en ces quelques mots :”…que nous avions certes à apporter à certains niveaux techniques ou matériels,
mais l’Afrique en revanche a également beaucoup à nous faire partager par sa culture et sa philosophie”…
 
 
                   
la preuve en images, en me pardonnant du peu de clichés !
(les numériques, à mon sens, offrent trop peu de recul sur les sujets en mouvement même en réglant sur la version
“sport”. L’occasion de verser ma “petite larme” sur mon  Canon AE1 qui rêve désespérément dans un de mes placards à quelques ultimes instants d’aventure !!! )
 
          Il y avait des musiciens, un conteur et , l’essence même
des peuples africains
                       
un goût inné pour le bonheur, pleine d’une superbe innocence !
 
 
 
COUP DE GUEULE : c’est l’histoire d’un conteur qui est reparti s’asseoir à sa table
avec, dans le regard …toute la tristesse du monde !
 
Dans notre monde où tout va inexorablement trop vite, le respect de l’humanité et de l’inconnu est
totalement laissé à l’abandon quelque part sur une des innombrables sentes marécageuses de l’indifférence , et les mots “clichés”  “normes” deviennent les seuls mots-guide de
l’instinct et du coeur !
C’est ainsi qu’à la seconde histoire si savamment interprétée par notre conteur, venu tout spécialement du Burkina
Faso pour nous en faire résonner l’écho, un petit brouhaha commença doucement à s’installer dans la salle, et, à la troisième histoire…on pouvait compter sur le bout des doigts les personnes
réellement à l’écoute de ces contes surprenants à l’esprit délicieusement naïf !
La 5ème histoire à peine achevée, les desserts sur lesquels la foule se rua de bon coeur prirent le pas sur la 6ème
histoire prévue, et qui ne vit même pas le jour par la suite !
Pauvre conteur regagna sa place, le regard triste et bourré d’incompréhension ! Je n’ai pu alors, pour le
restant de la soirée, me détacher de ce regard , espérant y déceler, ne serait-ce que l’espace d’une minute, d’une seconde…une petite étincelle de bonheur !   Elle revint oui,
cette formidable étincelle, lorsqu’avant de repartir tous les 3 nous sommes allés à sa rencontre pour lui dire que nous l’avions aimé de tout notre coeur : lui et ses belles pages d’histoire
!
                     
Peut être un jour, qui sait …nous retrouverons – nous ?
 
 
Le lendemain, la vie a continué de nous dire que le bonheur aimait à se nourrir des fantaisies de
l’imprévisible, et que les plus beaux sourires du temps avaient toujours la beauté des âmes ingénues !
A Médis, petite contrée avoisinante de Royan, avons ainsi fait l’étonnante rencontre d’un pigeon aveugle,
de
 chevaux magnifiques qui ont salué notre passage au galop, de parachutes multicolores
survolant par ciel d’orage une ravissante peinture tricolore faite d’herbe, de terre et de colza, d’un pigeonnier délaissé qui semblait pleurer sur son siècle, d’une fine pluie magique d’entre
les branches d’un bois éblouissant…
 
 
 
 
               Pensons toujours à
regarder autour de nous,
      à nous émouvoir des valeurs les plus simples !
 
                                                         Arc-en-cielArc-en-cielArc-en-cielArc-en-cielArc-en-cielArc-en-ciel  
 
 
 

3 réponses à Un week end parsemé de rencontres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

Drôle de poète photographe

sans bible ni bandoulière,

juste art-rimée au temps

par l'espiègle agrafe

de la magie de l'air ...

Cueilleuse de gouttes d'oh

hissée de bâts en haut,

je tisse images et mots sensibles

au doux lin de l'invisible ...

Coéquipière de l'instant,

je le pense, il me panse,

je le suis ...

Messagère du TANT

je suis !

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris un jour à voir resplendir nos silences,

à être les peintres romanesques de nos ciels gris

ou à faire jaillir des rivières enchantées entre les pierres de nos coeurs en ruines ?

Non, bien sûr que non !

Cet art est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

materiel medical

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si tu souhaites en emprunter, pourquoi pas ? Toute émotion est semence insolite du monde ! Fais-le moi juste savoir et pense à relier les fleurs et fruits de ton enthousiasme à un lien vers mon blog qui pourra ainsi continuer à s'élever en  "arbre de vie"  !   MERCI  :      Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !