Plus tard quand je serai vieille …

 

IMGP1870.JPG

 

                    Plus tard
quand je serai vieille …

 

Deux enfants

Aux innombrables printemps

Quatre vingt, quatre vingt dix 

Ou peut-être cent

Contemplent en souriant

Le soleil entrain de jouer

Dans le creux de leur tasse à café

Ils tendent l’oreille aux bruissements

D’hommes pressés s’affairant

D’autres parlant fort ou riant

D’autres encore blottis dans leurs pensées !

C’est comme sur un marché

Il y a des voix, des couleurs et des portraits

Ils aiment ce brouhaha des sens

Ce tumulte chaud et douillet

Ils s’humectent de cette vague

Avec patience et délice

Comme l’on laisserait doucement

L’eau venir à nos pieds

et en chatouiller la peau

Ils sont si bien

Dans ce petit coin de bistrot

Sans jamais parler du passé

Ni évoquer la moindre ride

Au coeur d’un présent qu’ils chérissent !

Plus tard quand je serai vieille

Je voudrais être assise à cette place

Dans un café

Te regarder déguster

Quelques gorgées du temps

N’en retenir que le nectar

Amoureusement

Encore ivre de rencontres et de hasards

Et avoir dans le regard

Le reflet doré du miel

Ce parfum d’éternel

Cette sublime élégance

Du savoir et de la pensée …

                      
              __________

 

Il y a quelques temps, en me promenant sur le site d’un poète et en y découvrant une de
ses compositions (je crois qu’il se reconnaîtra …), un portrait m’est alors apparu aussitôt : celui-là même qui illustre ce poème !

Ce portrait, nous en avons fait l’acquisition sur une brocante par un vrai temps d’hiver
à “ne pas mettre un poète dehors” !

Au départ, en l’apercevant, il nous a happé l’attention pendant un bon moment …Sans
doute la lumière extraordinaire qui jaillit de son regard !

Mais le cadre en défigurait la beauté : un cadre lourd, de couleur
dorée.

Nous sommes repartis sans le prendre. Toutefois, tout au long du trajet, cette image
nous hantait…elle était trop belle et …si on la prenait ! Elle nous manquait peut-être déjà !

Une bonne trentaine de kilomètres (plus près des 40 !) nous séparait alors de la maison.
Une fois parvenus au seuil de notre porte, nous y sommes retournés …Oui, rien que pour ce portrait et … toujours à une bonne trentaine de kilomètres et par un temps à ne pas mettre un poète
dehors !

Le vendeur ne parut pas étonné.

Nous avons repeint le cadre d’une couleur plus tendre et plus gaie.

Depuis …il trône sur le mur principal d’un palier de notre second étage , au beau
milieu d’autres cadres représentant chacun une fleur rencontrée sur le chemin de Stevenson, et, je crois …

                    … que cet
univers lui plaît bien !

                      
   Vive l’inattendu

                      
   Vive notre douce folie

                      et
 Vive les poètes !!!


12 réponses à Plus tard quand je serai vieille …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

Drôle de poète photographe

sans bible ni bandoulière,

juste art-rimée au temps

par l'espiègle agrafe

de la magie de l'air ...

Cueilleuse de gouttes d'oh

hissée de bâts en haut,

je tisse images et mots sensibles

au doux lin de l'invisible ...

Coéquipière de l'instant,

je le pense, il me panse,

je le suis ...

Messagère du TANT

je suis !

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris un jour à voir resplendir nos silences,

à être les peintres romanesques de nos ciels gris

ou à faire jaillir des rivières enchantées entre les pierres de nos coeurs en ruines ?

Non, bien sûr que non !

Cet art est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

materiel medical

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si tu souhaites en emprunter, pourquoi pas ? Toute émotion est semence insolite du monde ! Fais-le moi juste savoir et pense à relier les fleurs et fruits de ton enthousiasme à un lien vers mon blog qui pourra ainsi continuer à s'élever en  "arbre de vie"  !   MERCI  :      Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !