L’alphabet pleure

Ne disposant pas d’infiniment de temps pour écrire, je griffonne
quelques mots par-ci par-là, lors d’une récréation ou d’une pause déjeuner.

 J’accorde alors aux mots le droit de jouer, de crier et de m’attraper

Ils sont mon
épervier

Ils me tiennent comme un
ballon prisonnier !

Et…parce qu’ils retrouvent
sûrement leur souffle dans le rire des enfants…

  et…que ma tête
n’est qu’un tendre brouhaha fait de syllabes folles, de voix d’anges et de comptines envolées….je vous ai composé

 

                  
           
L’alphabet pleure

 

Quand je ne peux obéir à ma plume

A ses élans d’ivresse ou d’intimité

Parce que le temps sans cesse me bouscule

Et me jette dans l’arène des gens trop occupés

Alors …toutes les lettres ont le coeur désabusé

Elles fuguent ou se figent

ou de trop d’impatience soupirent

Et deviennent les somnambules

D’un rêve inachevé …..


 le A se fait plus Amer qu’un citron

 le B de larmes en Buée

      se fond et se mort-fond

 le
C espère encore lire  

       un Câlin entre les
lignes

 le
D implore les
Dieux

  
     mais reste Digne

 le
E s’Etonne et
s’Ennuie

  
     l’a – t – on oublié ?

 le
F a Froid et
File

  
     se blottir sous l’encrier

 le G
G
rignote quelques miettes

  
     de mots laissés

 le
H part Hiberner

  
     contre le bois d’un plumier

 le
I Passablement médusé

  
     court méditer 

  
     sur une Ile ensoleillée

 le J
J
e l’aperçois au loin

  
     sans Joie et sans entrain

 le
K a déjà parcouru

  
     des Kilomètres et des Kilomètres

  
     de tristesse

 le L bat de l’aile

       dans un ciel sans Lumière

 le M Me Murmure

        une Monticule de “je t’aime” 

 le N De Nostalgie

        a fermé les paupières

        et Nage dans la Nuit

 le O A se gaver de silence

        est devenu Obèse

 le P Pâlit Pâlit

     Prévert s’en serait-il allé ?

 le Q n’en finit plus de se Questionner !

       Que sont devenus les frêles déliés

        et les pleins appliqués ?

 le R Riposte, Raille, Ricane

       et Revendique son identité 

       On l’aimait Rime, on l’aimait Ronde

       Et le voilà déguisé

       En Râleur immonde !

 le S qui fait Sonner les mots

       et les projette tels des Serpentins

     Somnole dans son berceau

       Où tout lui semble vain

 le T marche en Titubant

       sur l’interminable boulevard des Thèmes

 le U a perdu la tête

       et ne cesse de m’appeler

       il Ulule sans trève

      en Uniforme de sorcier

 le V Va et Vient et Vagabonde

       à l’encontre des muses

 le W m’imagine en secret

       en partance vers d’autres mondes

       dans un joli Wagonnet

 le X sur son vieux Xylophone

        tambourine comme un forcené

      “A quoi cela servira-t-il,

       s’était-il résolu à dire,

       que je la sermonne

       je préfère la réveiller !”

 le Y En attendant de ma plume les ébats

        est devenu maître en postures de Yoga !

  Z    Bravo le X, c’est réussi !

        Chapeau le Y, j’en reste coi !

        Merci le M pour tous tes “je t’aime” !

        Quant aux autres, à l’avenir…

        Suivez plutôt l’exemple du Z

        et apprenez à rester …

                   ZEN !

    

12 réponses à L’alphabet pleure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

Drôle de poète photographe

sans bible ni bandoulière,

juste art-rimée au temps

par l'espiègle agrafe

de la magie de l'air ...

Cueilleuse de gouttes d'oh

hissée de bâts en haut,

je tisse images et mots sensibles

au doux lin de l'invisible ...

Coéquipière de l'instant,

je le pense, il me panse,

je le suis ...

Messagère du TANT

je suis !

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris un jour à voir resplendir nos silences,

à être les peintres romanesques de nos ciels gris

ou à faire jaillir des rivières enchantées entre les pierres de nos coeurs en ruines ?

Non, bien sûr que non !

Cet art est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

materiel medical

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si tu souhaites en emprunter, pourquoi pas ? Toute émotion est semence insolite du monde ! Fais-le moi juste savoir et pense à relier les fleurs et fruits de ton enthousiasme à un lien vers mon blog qui pourra ainsi continuer à s'élever en  "arbre de vie"  !   MERCI  :      Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !