J’erre-crie ton nom “Liberté” !

 

La liberté : le thème de janvier chez les “Passeurs de mots” …

 

IMGP0531 (Copier)

 

 

“Etre libre comme un oiseau”, dit-on, mais pourquoi ?

 

Parce qu’il emporte, sans doute, une foule de paysages et traverse une foule d’émotions …

Et, plus ces émotions, plus ces paysages sont différents, plus il prend sûrement conscience que la terre est un bouquet et qu’il constitue l’une de ces fleurs !

Alors l’oiseau chante, pour nous annoncer ce message …

 

L’oiseau surplombe le monde et prend avec lui du recul …

 

“Rester dans les airs permet parfois de mieux

comprendre les nuages.” (Extrait de mon livre “Citer la vie”)

 

A son image,

élargissons notre univers, parcourons des multitudes tout en aimant par-dessus tout les reflets de notre sillon solitaire !

 

Vous me direz que je ne suis pas dans la tête de l’oiseau, c’est un peu vrai.

Par contre, à défaut de voler, je sais qu’en marchant, plus nous faisons de rencontres avec des gens disparates et de toutes couleurs d’âme et de peau,  plus nous partageons avec eux et simplement le pain de l’existence, plus nous nous sentons …

“libres et heureux” !

Mais il nous aura fallu bien marcher seul, dans le brouillard de nos labyrinthes intérieurs, avant d’en arriver là !

 

Nous prenons également de la hauteur, comme l’oiseau …

Au fil des pas, nous allégeons peu à peu le poids de notre corps et celui de notre sac, soulageant avec eux nos doutes, nos craintes et nos misères intérieures ! 

 

 

IMGP0056 (Copier) 

 

 

Se sentir libre, c’est se sentir bien avec soi-même et avec les autres …

Et même si cette sensation nous envahit la plupart du temps, notre coeur et notre esprit gardent une part d’ombre et de confusion sur  lesquelles il nous faut cheminer !

Elle ne s’acquiert donc ni facilement, ni totalement.

La vie, souvent, nous tend les bras pour nous aider à l’approcher, mais le chemin reste long suivant notre foi et notre détermination ! 

 

 

La liberté nous appartient-elle ?

Non, pas plus qu’une autre valeur !

La liberté de coeur et d’esprit n’est pas un bien, c’est une façon d’être et de penser qui demande infiniment de courage.

Il faut sacrément retrousser les manches de son être pour savoir AIMER au-delà de toutes les frontières de race, d’idéologie ou de religion, comme le fit l’Abbé Pierre en prononçant ces mots :

“L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien. Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes.”

Je peux comprendre le chemin qui l’a amené à penser ainsi.  Autant  je crois en la profondeur, en  l’authenticité et en  la sincérité vécue de ses mots,  autant  j’ai bien de la peine à les ressentir ici,  par rapport aux actes inqualifiables qui ont eu lieu ces derniers temps …

A croire que je ne suis pas parvenue encore à une telle dose d’amour et de tolérance !

 

“Se coucher, humblement, sur la paille du regard de l’autre, quel qu’il soit, et y trouver de l’or !”  :  Sabine.  (Juste extrait de mes pensées de l’instant).

 

IMGP0354 (Copier) 

 

 

A notre époque dite “en perpétuelle évolution”, où le sentiment est de plus en plus aseptisé,  il n’est pas aisé de pouvoir laisser librement exprimer son coeur …

Rien que le fait de sourire peut paraître en décalage ! (je l’ai maintes fois expérimenté).

Notre visage doit être porteur de soucis, c’est mieux “dans le moule” !

Et nombreuses émissions de télé, les actualités notamment, nous façonnent à loisir …….!!!

 

Et je réaffirme aujourd’hui les mêmes mots auxquels je croyais hier :

 

“Oui …sourire, aimer, rêver peuvent être de douces

formes de révolte menant vers la liberté d’exister !” (Encore extrait de mon livre)

 

 

Autrefois aussi, les querelles  surgissaient et beaucoup de villages prenaient des allures de Don Camillo !

On s’expliquait parfois haut et fort, un poing faisait trembler une table,  puis on repartait ensemble, bras dessus bras dessous, finir la conversation autour d’un bon verre, en se moquant de nos colères.

Et tout marchait ainsi. La franchise, la spontanéité étaient les ingrédients majeurs de notre vie.

En revanche, tout se faisait dans le RESPECT !

On respectait le curé autant que l’instituteur …

 

 

IMGP0265 (Copier)Pèlerins contemplant ensemble le coucher du soleil …

 

 

Mais aujourd’hui, dans les villages, nous nous côtoyons trop peu pour connaître une telle qualité de relation !

 

Et à l’heure où nous parlons de “liberté d’expression”, il n’en est rien dans nos propres vies …

Nos pensées ne sont pas cohérentes !

 

 

Quand nous comprendrons également qu’il est sain de pleurer ou d’être triste sans devoir avoir recours à la psychiatrie,

d’avoir envie de dire “bonjour” même à un inconnu,

de sourire à la moindre occasion, sans passer pour faible de caractère ou inconscient,

de se mettre en colère, de temps à autre, et de considérer cet état comme l’orage de notre ciel intérieur,

nous commencerons, alors, à emprunter le chemin de la …liberté d’exister ! 

 

 

Dans “le monde comme il me parle” d’Olivier de Kersauson,  chaque page reflète un sentiment de liberté …

Parmi elles,  j’ai choisi ces quelques mots, symboliques, pour en parler :

 

“On n’échappe jamais à soi-même en fuyant sur l’océan ; c’est l’inverse qui a lieu.

La course en solitaire permet des introspections…

Dans les aventures compliquées en mer, on va chercher notre simplicité primitive :  celle de la survie. On s’affronte soi-même, on se coltine ses défauts, sa médiocrité. On regarde la mer avec des yeux lavés de tout.  Loin des chagrins en pilule. On connaît l’enfer. Et souvent le paradis.”

 

Et, entre l’enfer et le paradis, je la vois voguer cette…

 liberté !

 

IMGP1043 (Copier) (Copier)

 

 

 

 

Posée, tel l’oiseau, sur une branche de mon chemin, au parfum d’étoiles, je dirai :

 

“Chaque être est unique, le comprendre c’est déjà le rendre libre. L’aimer tel qu’il est et respecter sa

route, c’est lui apporter les gouttes d’eau
nécessaires à sa floraison !”

(Toujours extrait de mon livre “Citer la vie”)

 

——————

 

Je vous invite à présent à aller visionner la vidéo musicale que j’ai choisie pour illustrer ce thème et que vous entendez en fond : sur le lecteur de ma colonne de droite.

Pour l’avoir en grand, il suffit de cliquer sur le titre du morceau et vous atterrirez sur You Tube.

Pour les retardataires, si j’ai changé de musique entre temps,  il faudra rechercher sur You Tube : ABAJI – La Berceuse des Prêcheurs.

J’ai trouvé magnifique le geste de ce musicien avec l’enfant et encore plus superbe la réaction de l’enfant …!

Voilà là deux êtres, pleinement épanouis dans leur mouvement de “liberté” !

 

 

 

96 réponses à J’erre-crie ton nom “Liberté” !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

Drôle de poète photographe

sans bible ni bandoulière,

juste art-rimée au temps

par l'espiègle agrafe

de la magie de l'air ...

Cueilleuse de gouttes d'oh

hissée de bâts en haut,

je tisse images et mots sensibles

au doux lin de l'invisible ...

Coéquipière de l'instant,

je le pense, il me panse,

je le suis ...

Messagère du TANT

je suis !

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris un jour à voir resplendir nos silences,

à être les peintres romanesques de nos ciels gris

ou à faire jaillir des rivières enchantées entre les pierres de nos coeurs en ruines ?

Non, bien sûr que non !

Cet art est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

materiel medical

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si tu souhaites en emprunter, pourquoi pas ? Toute émotion est semence insolite du monde ! Fais-le moi juste savoir et pense à relier les fleurs et fruits de ton enthousiasme à un lien vers mon blog qui pourra ainsi continuer à s'élever en  "arbre de vie"  !   MERCI  :      Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !