Entre sang et levant ….

 

Pour m’écouter vous lire ce poème,

cliquer sur la flèche de cette petite vidéo,

en prenant bien soin d’éteindre le lecteur du blog (sur la colonne de droite)

afin d’éviter toute cacophonie.

Je ne saurais trop vous conseiller de lire en même temps sur la page,

pour  cueillir certains jeux de mots avec le parfum qui leur est propre !

 

 



 

 

Dans l’éclat rouge et orangé

qui sublimise toute chose

y verrai-je encore aujourd’hui

la splendeur du levant

ou les espoirs en feu d’une terre

d’où ne jaillissent plus que des vapeurs d’en-sang !

 

Oh toi dont l’ancêtre

épargnait le ramier

en mémoire de Noé et de la colombe,

vivant du lait de ses chameaux

et d’un peu de farine,

que tu offrais parfois en pain

au simple voyageur, 

oh toi, fais-leur entendre !

Et dis-leur que dans ses prières

on ne parlait ni de sang ni de mort ….

 

Dans ses versets et dans ses chants,

puisses-tu encore

y voir fleurir le henné et le jasmin, 

entendre une fontaine

à chaque pas étranger,

et  penser à l’errant affamé

à chaque fruit tombé sur le sol …

 

Oh toi qui vénère ce livre sacré,

tu sais qu’au pied des mosquées

peuvent encore couler de belles rivières,

éprises de sycomores

et de mûriers blancs,

où les hommes se souviennent

de contrées au printemps éternel,

des doux amas de laine,

la poussière des petits ateliers,

et les confitures délicieuses ….

Oh oui, souviens-toi,

on pouvait danser le mot liberté

dans ces vergers merveilleux …

 

Mais aujourd’hui,

toute offrande dans sa chair

a été bafouée !

Et nos larmes ne sont plus

comme ces roses qu’on laisse sécher

à la fin de la lune

afin qu’elles deviennent plus belles encore ….

Nos larmes sont de vraies larmes,

sorties des profondeurs,

elles coulent à se perdre

 dans un désert humain,

à l’image du monde

devenu pour un temps,

juste un temps je l’espère,

paysage écartelé

dans un émail de douleurs …

 

Oh toi qui ne crois qu’en l’amour

à déverser dans les prières,

dis au ciel qu’il reverra la limpidité

 dans la marche des fleuves,

et que nous pourrons encore 

y laver nos “soi”,

pauvres teintures-riez …

Dis vite au ciel

 que la tristesse de l’univers

ne fera plus agenouiller le cèdre,

et que le poète chantera encore “ô soir”

dans la fraîcheur des eaux,

imprégnées de fleurs,

et près des bassins

où nagent des poissons d’or et d’argent !

 

Oh toi,

calme les mains tremblantes

de cette femme qui dénoue ses longues tresses

dans la tiédeur des étoiles,

et fais revenir sur ses monts

la chèvre égarée de peur,

partie fuir entre les oliviers …

Car

que reste-t-il dans tes versets,

de la candeur de ton histoire,

et de l’authenticité de tes convictions

au coeur de cet aujourd’hui,

si farouchement incertain

et déjà meurtri !

 

Si aucune vérité,

aucune beauté,

ne se périt dans les livres,

fais, oh mon dieu,

que nous ne soyons pas forcés

d’aller à la hâte les cacher

dans je ne sais quelle caverne du temps !

 

Car

nous nous souviendrons tous 

de ce jour

où les plus nobles croyances,

celles sculptées par la fraternité,

tombèrent en ruines,

s’élevant dans les nues,

telles des colonnes squelettes …

Et  sur leur marbre froid,

nous nous souvenons encore

que le moindre mot d’amour se tut !

 

(Sabine)

 

————

 

A toutes les victimes de ce 13 novembre 2015 et à leur famille.   

 

 

42 réponses à Entre sang et levant ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

Drôle de poète photographe

sans bible ni bandoulière,

juste art-rimée au temps

par l'espiègle agrafe

de la magie de l'air ...

Cueilleuse de gouttes d'oh

hissée de bâts en haut,

je tisse images et mots sensibles

au doux lin de l'invisible ...

Coéquipière de l'instant,

je le pense, il me panse,

je le suis ...

Messagère du TANT

je suis !

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris un jour à voir resplendir nos silences,

à être les peintres romanesques de nos ciels gris

ou à faire jaillir des rivières enchantées entre les pierres de nos coeurs en ruines ?

Non, bien sûr que non !

Cet art est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

materiel medical

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si tu souhaites en emprunter, pourquoi pas ? Toute émotion est semence insolite du monde ! Fais-le moi juste savoir et pense à relier les fleurs et fruits de ton enthousiasme à un lien vers mon blog qui pourra ainsi continuer à s'élever en  "arbre de vie"  !   MERCI  :      Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !