En écoutant la voix du conte…

 

Il y a quelques jours je vous disais, en marchant vers ma “chapelle du vigneron”,
 que les livres, les contes, les chemins nous choisissaient ! 

 

Et je devais vous parler d’une expérience assez incroyable que j’ai eu le privilège de
vivre lors de ma première session de “stage de conteuse”  (que je suis actuellement à la Rochelle )

 

     

Tout comme je l’ai fait …

 

Posez, pour un instant, vos valises lourdes de trop d’acquis,  devenez cet oiseau
léger capable de percevoir l’infini …..et…….

                       
                         
écoutez

 

 

 

Nous sommes au tout premier jour de stage, l’après-midi …

 

Nell, notre formatrice (et conteuse de talent, j’aurai sûrement l’occasion de vous en parler un autre
jour) avait déposé sur une table un grand nombre de livres de contes. Elle les avait disposés simplement, de façon à laisser libre cours à notre instinct …

 

Puis, nous avons dû tourner ensemble autour de cette même table durant deux bonnes minutes et, un peu
comme au jeu de la chaise, au signal donné poser la main sur le livre de notre choix !

 

Mon livre, je l’avais déjà choisi bien avant ce charmant exercice …Il avait attiré irréversiblement
mon regard dès que je m’étais approchée de la table …

Nous fûmes deux à poser la main sur ce qui devait devenir “mon” histoire …Nell le retira donc de la
liste, se souvenant par la même occasion qu’il avait créé des problèmes l’an dernier à cause de son langage presqu’essentiellement lyrique et poétique, et donc infiniment difficile à conter

Nous dûmes, la mort dans l’âme en ce qui me concerne, en choisir un autre, chose que je fis sans
pouvoir y mettre franchement “du coeur” ! Ma main se posa sur une histoire de loups, assez touchante ma foi et que je me mis donc à travailler avec les autres…

 

La fin de la journée sonnant, Nell nous proposa d’emmener d’autres livres de contes à la maison si le
coeur nous le disait …

Aussitôt, mon oeil trouva le carton où mon petit livre qui ne payait vraiment pas de mine, une simple
couverture bleue nuit ne portant que le titre, allait peut-être retrouver ses copains de grenier ou tout autre lieu solitaire !

Il me jetait, en quelque sorte …un dernier appel désespéré !

Je m’empressai de demander à Nell la permission de l’emporter au moins pour la soirée, et elle n’y vit
bien sûr aucun inconvénient.

Avait-elle déjà deviné, au plus profond de son subconscient, que lui et moi …ferions un très grand
voyage ?

 

Et, je ne m’en rendrais compte qu’une fois la première session terminée, j’avais un peu franchi les
“interdits”, j’étais passée outre les conseils avisés de Nell sans le savoir …Il y avait une telle flamme en moi qu’elle était entrain de m’entraîner envers et contre tout !

 

Pour l’heure, j’attrapai (non sans une certaine fièvre)  le livre en question et effectuai le
second exercice auquel nous avions dû nous livrer en prenant possession de notre livre, à savoir :  l’ouvrir au hasard sur une page …

       Et ma page s’ouvrit sur …vous n’allez pas en croire vos
oreilles

             
                   
“Le chemin des
étoiles”

                     Mais non, je n’étais pas entrain de rêver …

Parmi cette multitude de livres, tous aussi différents les uns que les autres, le conte
qui m’appelait n’était autre que l’histoire de “Saint Jacques,

 l’apôtre “Saint Jacques de Compostelle” 

et un des moments les plus déclencheurs de mon existence !

 

 

 

Telle une enfant entrain de découvrir une île aux trésors, j’annonçai cet évènement pour
le moins incroyable à mon équipe qui s’en alla, autant réjouie que moi de cette curieuse et splendide trouvaille !

 

 

Le lendemain, je fis part à Nell de mon désir ardent de travailler sur ce conte plutôt
que sur celui des loups et elle accepta de nouveau …

 

 

Entre temps, et dans la nuit qui sépara donc les deux journées, une autre pensée jaillit
en moi en évoquant ce conte dans mon esprit …

L’année dernière, je fus sollicitée par l’organisme scolaire de Lola pour passer dans
les classes primaires et y parler du Chemin de Compostelle …

 

Ayant, à l’époque, les mêmes horaires de travail que l’école, je n’ai pu satisfaire
cette demande. De plus, j’étais bien embarrassée à l’idée de traiter de ce sujet en public qui, pour moi, était plus une affaire de “personne” que d’exposé …Chacun le vivant à sa façon et le
message étant unique pour chacun !

Par ce conte, j’avais peut-être trouvé le moyen merveilleux de pouvoir aborder ce
périple dans les classes …

 

 

Le lendemain, je me mis donc à l’ouvrage mais non sans complexité !

Ce livre de contes contient en effet très peu de descriptions : deux lignes à peine sont
consacrées au voyage de l’apôtre de l’Espagne à la Judée et à sa décapitation par Hérode Agrippa…!

Il me faudra ainsi infiniment broder et surtout piocher maintes informations
!

Et, pour ce faire ….

      je n’ai trouvé qu’un livre 

“le chemin oublié de Compostelle”

de Philippe Lemonnier.

 

Ce livre, je vous en ai souvent parlé …

Il m’a été offert par mon fils “Yoann” à l’occasion d’un anniversaire, quatre années avant que nous
commencions à poser nos pas sur ce Chemin de Compostelle …

Qu’il puisse à présent m’aider à illustrer mon premier conte m’envahit d’un bonheur sans pareil et
contribue, dans un même temps, à nourrir une de mes questions essentielles !

 

 

Car, j’oubliais de vous parler d’un exercice également “essentiel” et auquel Nell nous convia avant d’aller
choisir notre livre sur la table …

Ce tout premier exercice consiste à nous poser en nous-même une
question “essentielle” elle aussi, une question du moment et importante à nos yeux, une question tenaillant notre coeur …

                 A cette
question, notre conte sera sensé répondre, mais nous ne le saurons qu’une fois le livre dans nos mains !

 

                 Je peux
d’ores et déjà dire que


le chemin des étoiles”

a amplement répondu à ma
question,

aussi stupéfiant que cela puisse
paraître !

 

Nell nous disait, pour mettre un
mot sur le conte, qu’il était …

“un vrai bout de
nous” 

 

“Oui, Nell, j’ai pu expérimenter cette sublime révélation …

le conte est un 

“fragment de notre âme”

 

      et 

 

                  Merci.  

        


34 réponses à En écoutant la voix du conte…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

Drôle de poète photographe

sans bible ni bandoulière,

juste art-rimée au temps

par l'espiègle agrafe

de la magie de l'air ...

Cueilleuse de gouttes d'oh

hissée de bâts en haut,

je tisse images et mots sensibles

au doux lin de l'invisible ...

Coéquipière de l'instant,

je le pense, il me panse,

je le suis ...

Messagère du TANT

je suis !

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris un jour à voir resplendir nos silences,

à être les peintres romanesques de nos ciels gris

ou à faire jaillir des rivières enchantées entre les pierres de nos coeurs en ruines ?

Non, bien sûr que non !

Cet art est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

materiel medical

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si tu souhaites en emprunter, pourquoi pas ? Toute émotion est semence insolite du monde ! Fais-le moi juste savoir et pense à relier les fleurs et fruits de ton enthousiasme à un lien vers mon blog qui pourra ainsi continuer à s'élever en  "arbre de vie"  !   MERCI  :      Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !