C”était hier …

 

P1120117 (Copier)

 

 

Ce 24 juillet,  j’écrivais …

 

” ”  Ce chemin m’aura plus appris après que pendant !

” Pendant” j’ai essayé de le traverser bon gré mal gré, sans toujours comprendre ce qui m’arrivait …

“Après”, une fois mes pas sortis de ses hayons,  je l’ai senti “me” traverser, couler en moi comme une rivière vagabonde …

 

Je suis là, assise sur les marches de ma terrasse, entre un pied de vigne et un vieux robinet de jardin. Et, comme sur le chemin, lorsque nos paupières se ferment sur un joli noeud de bois ou que l’on s’endort sur les froissements d’un simple sac plastique, je m’épanouis en chaque chose jusqu’à m’y fondre, ne former plus qu’un avec l’air …

La chaleur de la pierre monte dans la chair de mes pieds et celle de mes mains posées à plat par-terre, les doigts écartés, telles deux étoiles de mer.

Je deviens “vent” en écoutant la symphonie du feuillage et y danse dessous rien qu’en fermant les yeux …

Il se met à tomber des ribambelles de gouttes folles, mon carnet est mouillé, qu’importe !

Je reste en divin contact avec le sol …

Après cette pluie, j’ai l’impression de respirer les entrailles de la terre et la pierre est encore plus chaude, plus onctueuse au toucher …

“Renaître, redevenir ce foetus dans l’embryon du monde …”, il n’y a pas de sensation plus extraordinaire !!!

 

J’étais si mal ce matin, des événements familiaux m’ayant laissé un goût amer, avec cette effroyable notion que tout pouvait s’écrouler en l’espace d’un vol d’hirondelle, avant que je ne décide d’écouter la voix de la sagesse, celle dont nous berce le chemin à chacun de nos pas …

J’ai alors tout laissé derrière, me suis abandonnée à un sommeil paisible, prenant au réveil un formidable recul, moteur de ces quelques lignes.

Recul qui nous rend si différent des autres, de la grande masse humaine ; trop peu de gens s’arrêtent encore pour méditer, entrer en douce complicité avec l’instant.

La méditation demeure pourtant un vrai choix, avec de vrais sacrifices : il n’est pas toujours si aisé d’enfiler le vêtement d’un ermite !

Mais la vie est un fruit qu’il faut aller cueillir sur l’arbre afin d’en apprécier la VRAIE saveur … ” “

 

Votre dévouée pèlerine.

 

____________________

 

 

 Je suis rentrée depuis maintenant deux semaines mais, comme vous le constatez, je “marche” encore !

Et je n’ai qu’une hâte, celle de reprendre au plus vite ce “Camino del norte” (j’espère en septembre) jusqu’à Santiago …

Comme jetée sur un marché aux mille couleurs, je ne sais où donner de la tête et de la plume pour vous conter toutes mes nouvelles découvertes, tant sur ce chemin qu’ailleurs …!

je tâcherai de prendre le temps, de cela je suis presque sûre, TANT j’en explose d’envie, et puis c’est une grande première…”je vous écris de mon Windows 8″, laissé dans son bel emballage depuis plus d’un an, ne parvenant pas alors à me détacher de mon vieux pote “XP” !

 

P1120120 (Copier)

 

 

Et je … salve-hour,

en rafales de mots et petits bonheurs !

 

Deux paires de lunettes ?

L’une pour flâner entre les étoiles et l’autre pour …rire avec le soleil !

 

Dans le verre ?

Rien que du terroir, je vous le promets !

 

A intense-aimant bientôt …

je vous AIME !!!

 

Et j’ai retrouvé mon “Ludovico Einaudi”, compositeur dont (je crois) je ne saurai plus me séparer …

 

 

34 réponses à C”était hier …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

Drôle de poète photographe

sans bible ni bandoulière,

juste art-rimée au temps

par l'espiègle agrafe

de la magie de l'air ...

Cueilleuse de gouttes d'oh

hissée de bâts en haut,

je tisse images et mots sensibles

au doux lin de l'invisible ...

Coéquipière de l'instant,

je le pense, il me panse,

je le suis ...

Messagère du TANT

je suis !

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris un jour à voir resplendir nos silences,

à être les peintres romanesques de nos ciels gris

ou à faire jaillir des rivières enchantées entre les pierres de nos coeurs en ruines ?

Non, bien sûr que non !

Cet art est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

materiel medical

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si tu souhaites en emprunter, pourquoi pas ? Toute émotion est semence insolite du monde ! Fais-le moi juste savoir et pense à relier les fleurs et fruits de ton enthousiasme à un lien vers mon blog qui pourra ainsi continuer à s'élever en  "arbre de vie"  !   MERCI  :      Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !