Une étrange histoire de bâton

J’ai créé cette catégorie « Chronique des pèlerins », comme son nom
l’indique, afin de pouvoir parler de mes amis (es) pèlerins, dans tout ce que j’aime à vous faire partager de leurs réalisations, de leurs émotions et du sourire qu’ils offrent à la vie
!
Pour une fois, j’ai un peu peur …peur que mes mots ne soient pas à la hauteur de « la
lueur de ce sourire qui est le leur » !
  
  
Ma plume s’est vêtue de bleu , de ce bleu du ciel qui nous appelle à croire, à tendre les bras et hisser
notre âme vers la pureté des rencontres et des découvertes dont chaque instant est fait. Elle s’est parée de bleu en hommage à toi aussi « Jean Paul » qui prit ton envol en ce 11 février
2009 près de la Vierge de Biakorri et qui accompagne désormais chacun de nos pas …
  
Pour l’heure, pensons à Philippe aujourd’hui, en ce dimanche 29 mars pour qui paysages et rêves entremêlés défilent
par les fenêtres d’un train menant au Puy en Velay d’où il va reprendre le Chemin. Nous te laissons le soin à ton retour de nous donner plus de détails et de couleurs sur cette nouvelle aventure
qui prend le jour, en attendant …
                   nous sommes tous et toutes avec toi !
  
Philippe a en effet créé depuis peu un blog sur « le Chemin et la lumière », dont je vous invite à aller vous
immerger… comme dans l’eau d’une source claire où le bonheur vient frétiller dans le creux de nos mains , notre coeur en ressort avec un visage d’ange comme lavé de nos maux et riant aux éclats
en regardant les étoiles !
C’est beau, très beau …j’en ai pleuré : c’est sur mon blog, dans le module « Amis ».
  
                                                                             
____________________Rose rouge____________________  
                                                           
Pour inaugurer cette chronique, voici l’histoire aussi belle qu’étrange …
                                       
d’un bâton  !
Cela se passa lors d’un bel après midi de ce mois de mars, gorgé de soleil. J’étais entrain de composer et j’ai invité Patrick à venir écouter un claquement incessant venant des étages. Fort
intrigué lui aussi, il alla voir . Le bruit l’amena jusqu’au grenier, ou plutôt vers « ses combles », là où il avait fait l’inoubliable rencontre , il y a de cela maintenant sept ans, de
2 superbes chouettes hulottes lors de l’acquisition de notre demeure. Sans nul doute, elles y élisaient domicile et, très rapidement , elles ont su se faire aimer de nous ! Nous ne les
entrevoyions que rarissimement, pour ne pas dire jamais …mais nous étions attachés à elles comme on peut justement l’être d’une présence invisible, avec des sentiments mêlés à la fois
d’imaginaire, de respect et d’affection : elles étaient là, nous le savions mais, pour rien au monde, il aurait fallu qu’elles ne partent et nous nous contentions  de leur souffle à travers
les murs, un incroyable souffle, on dit « un chuintement », mais, en avez vous déjà  réellement entendu : c’est très fort, vous  immobilise le regard de fascination puis vous
transporte loin, très loin vers la beauté irréelle des voyages sans retour !
Cet après midi là, il n’y eut que le claquement de la lucarne pour toute voix, dans cet univers de poutres
battues par le vent  ; c’était donc cela ce bruit entêtant , une simple lucarne !  Patrick alla donc la refermer et repartit de cet endroit qu’il croyait connaître dans ses moindres
recoins quand, soudain, il se pencha instinctivement vers le sol pour ramasser ce qu’il croyait être un simple bout de bois perdu entre tuiles et poussières, mais qui , une fois debout, avait
pris l’allure d’un …
                                              
splendide bâton !
  
Alors, son coeur se mit à battre très très fort …il enfourcha ce bâton et descendit en hâte pour me l’annoncer
avec la joie immense d’un enfant !
je me souviens de ces mots haletants « …j’ai enfin trouvé mon bâton de marche » !!!
 
Tel un coup de foudre, ce bâton réunit pour lui une silhouette et des vertus qu’on ne peut définir mais dont on ne
parvient plus à se séparer !
 
Alors, c’est lui et rien que lui …qui lui tiendra la main cet été jusqu’au tombeau de
l’apôtre …
 
Admirez cette petite merveille du temps, emplie à la fois de mystère , de charme et de tendresse ! J’ai
l’impression qu’aucun autre bâton ne peut lui ressembler …
 
 
Il trône à présent au beau milieu de nos autres compagnons; les quelques traces blanches que vous apercevez sur son
écorce sont …les derniers souvenirs laissés par nos 2 « regrettées » chouettes hulottes !
 

Car, que sont devenues nos 2 amies, dont nous n’entendons plus le souffle magique depuis bien 2 ou
3 ans ? Ont-elles un beau matin senti leur heure sonner et , d’un commun accord, décidé alors d’aller se perdre dans la douceur feuillue et inculte d’une forêt ?

Aussi, très souvent, en projettant mon regard vers les grands sous bois qui, de notre jardin, forment la jolie
ligne d’horizon…je pense à vous, gentes dames, le coeur serré !

Et je me souviendrai toujours de vos dernières paroles ; c’était par un beau soir d’été où , de la plus haute
fenêtre, je respirais la terre en écoutant les grillons quand, juste au dessus de ma tête, j’entendis une respiration qui saisit le paysage tout entier ! Elle avait la voix rauque d’ un écho
majestueux à travers une grotte et balaya toutes mes pensées de l’instant avec la fureur d’un sirocco…je n’oublierai jamais !

 

 un
drôle d’échassier !

 

Patrick lui a trouvé le visage d’une aigrette …Oui, je suis assez d’accord !

                 Et vous ? A quoi
vous fait-il penser ?

                                                                            
A très bientôt  Soleil

 

 

 

 

 

 

 

3 réponses à Une étrange histoire de bâton

  • Philippe dit :

    Philippe P – 29 Mar., 2009 – Et comme le Phoenix qui renait de ces cendres , je suis le bâton qui renait de ma dernière marche, je t’ai longtemps attendu Patrick, heureux le Pelerin qui m’a
    trouvé……..Le bâton lui me fais pensée à mon prof de sport avec une coupe a l’iroquois…..
    Belle journée lumineuse à tous…

  • Evajoe dit :

    EvaJoe Des mots – 30 Mar., 2009 – Et si c’était un cadeau de tes deux chouettes ..Moi j’aimerais assez, elles ont trouvés un arbre magnifique et elles t’ont au fil des jours passés dans le grenier
    amassés des morceaux de bois pour t’en faire ce beau bâton de pèlerins, avec de l’imagination on peut tout voir, tout ressentir, tout espérer.
    Gros Bisous

  • Evajoe dit :

    EvaJoe Des mots – 4 Avr., 2009 – Je pense à la barbe de Merlin l’enchanteur, ne serait ce pas son bâton quand il arpentait la forêt de Brocélliande. Allez savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

 Je marche et j'écris pour "Aimer"...Chacun de mes pas, chacun de mes mots me faisant tout à la fois renaître et ouvrir les bras ! La photo est aussi ma plus fidèle compagne...Elle est ma balise sur les sentes de l'émotion et du temps, le repaire occulte de ma poésie.

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris à nos silences à devenir magiciens,

à faire crépiter des flammes dans l'antre de nos ciels gris

ou faire couler,  entre les pierres de nos coeurs en ruines, des rivières enchantées ?

Non, bien sûr que non !

Cette magie est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

materiel medical

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si vous souhaitez en emprunter, pourquoi pas ? L'émotion est à tout le monde ! Faites-le moi juste savoir et pensez toujours à relier votre désir assouvi à un lien vers mon blog ...MERCI !       Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !