Sur le banc d’éole ….

 

 P1140432 (Copier)

 

 

Dans le pupitre du ciel,

cette nuit

j’ai pris

le rapporte-heures

et le conte-pas

pour tracer

sur mon cahier de rue

le grand cercle étoilé

des poètes non disparus …

 

Je connaissais déjà

par coeur

la noblesse de leurs mots d’ire

et de douceur,

gagnant une flopée d’images

de leur souffle or-éole

et goûtant aux heures peu sages

où toute plume s’envole !

 

Quand je me suis rendormie,

j’avais écrit sur mes pages

leur lointain

en rires suspendus

et des lettres de lune

et ce parfum d’encore ….

 

(Sabine)

 

 

C’est à ce vieil homme, et à vous aussi bien entendu, que je dédie ce cliché en poème fantasque …

L’entendra-t-il, pensez-vous ?

Les oreilles de l’art sont d’amples hémisphères !

 

Nous l’avons rencontré à …Santiago …

Il peignait avec un simple petit bout de bambou trempé dans l’encre de Chine …

 

 

P1140369 (Copier)P1140378 (Copier)P1140376 (Copier)P1140379 (Copier)

 

 

 

Nous sommes arrivés à Santiago le vendredi 15 juillet dans l’après-midi, après avoir parcouru trente-neuf kilomètres sous une chaleur écrasante, mais …

le coeur frais comme l’aurore !

 

Ma tête résonne encore de cet antre musical où la symphonie des goélands  se mêle aux mille instruments de rêve s’échappant des ruelles…harpe, violon, mandoline, hang, tambour !

Le tout enveloppé de senteurs mystiques, d’encens uniques, de parfums comme tout droit sortis du pays des fées …

 

Et cette nuit, en y rêvant peut-être, le regard de la lune m’a réveillée, dans un étrange sursaut …

Elle était entrain de me dire « Conte-leur là-bas et toutes ces beautés …! »

 

Alors, en voici, pour vous, dans leur cocon de soi, tissé de brume et d’or …

 

P1130945 (Copier)P1140007 (Copier)P1130976 (Copier)

 

 

En repartant de ces chemins de renaissance, j’écrivais :

Je ne regarde plus les passants comme des étrangers, mais dans « l’intime tendre » qui s’en évapore… (Sabine)

 

Hasta luego, sur mon diaporama commenté !

 

 

 

Post-scriptum  

 

A la demande implicite d’une lectrice, j’ajoute un tableau de ce vieil homme …

Car je sens également, à travers vos commentaires enthousiastes, que nombreux d’entre vous seront ravis de le découvrir !

 

P1140377 (Copier)

 

 

Ce qui m’a aussitôt attiré chez ce peintre est ce contact charnel entre lui et sa feuille, cette façon sauvage, magistralement fusionnelle …

 

D’ordinaire, je n’aurais jamais pris cet instant en photo. Pourquoi, l’ai-je fait là ? Je ne sais !

Peut-être me rappelait-il ce type de « splendeur intime » vécue sur le « Chemin des hospitaliers », étape sublime du Camino Primitivo.

Il m’a infiniment peu parlé ensuite, une fois son bout de bambou posé …Un mot, voire deux ?

La beauté effarouchée de ce tableau est à son image …

On y pénètre comme dans une grotte solitaire, découvrant sur les murs des formes, des signes, une histoire, saisissante par l’écho de son mystère  ….!

 

 

 

37 réponses à Sur le banc d’éole ….

  • Carmen dit :

    De bien belles vacances et des rencontres qui alimentent la poésie du coeur !

  • almanito dit :

    Ca n’a pas l’air mal du tout, ce qu’il fait, cet homme. Le peu que l’on voit semble très intéressant.
    Et puis j’aime beaucoup la silhouette perdue dans la brume sous l’arbre qui illustre si bien ton propos.
    Merci Sabine

  • Gibee dit :

    Quel talent ce vieil homme, je suis content de votre retour même si vos pensées y sont encore et cela pour quelques mois 🙂
    Bisous

  • Aloysia* dit :

    Toujours tant de rêve, dans tes mots étoilés, dans tes photographies magiques ! Merci Sabine, tes marches infinies à travers les souffles du monde sont toujours un enchantement.

  • colettedc dit :

    Ce fut de bien belles vacances rafraîchissantes, malgré la chaleur, Sabine ! Extraordinaire, ce vieil homme ! Tout un art de faire ! Bon retour et du bon temps à respirer encore ces superbes découvertes !
    Bonne et douce fin de semaine !
    Bisous♥

  • Bien venue chez toi chère Sabine !
    Votre tête doit encore entendre le son des cloches
    Votre corps la lourdeur de certains jours
    et votre mémoire déborder de souvenirs d’amis
    et de celui de ce vieil homme dessinant si bien avec si peu de chose !
    Je t’embrasse fort chère Sabine

  • marine D dit :

    Le chemin de Saint Jacques vous a béni, envoie moi s’il te plait (car je sais que ton or-eole nous touche tous) un peu de cette grâce, j’en ai besoin en ce moment, plus que jamais Sabine, je t’embrasse fort
    Marine

  • Clara65 dit :

    Cela ne doit pas être facile de « se remettre dans la réalité » après avoir parcouru tant de kilomètres et rencontré tant de gens passionnants ! Je note que ta tête est toujours partie même si ton corps est revenu.
    Passe un bon week-end et à bientôt. Bisous.

    • Chemin je t'aime dit :

      Justement, le but ( enfin le « mien » du moins) est de rester sur cette « réalité authentique » du chemin, et de pouvoir la véhiculer au quotidien ….Tout un art, tout un CHEMIN encore !!!!!!!

      Bisou clara.

  • Bonjour Sabine, je suis toujours émerveillée quand je te lis, tes mots sont si beaux, de jolies pensées viennent remplacer les « mauvaises pensées » qui m’assaillent, merci merci encore pour ces doux moments de paix ce partage de ce Chemin que tu as effectué, ce vieil homme rencontré dont tu nous brosses le portrait et tant d’autres qui t’auront marqué à jamais. je t’envoie mille pensée amicales et de doux bisous MTH

  • renee dit :

    On ne voit que très peu ce que cet homme est capable de faire et c’est dommage car le peu semble être si beau., comme ton poème inspiré des ces rencontre de chemin. Tu es donc revenue mais le coeur et la tête encore sur le chemin dans ces moments de plénitude . Garde les le plus longtemps possible dans ta mémoire fais les revivre au hasard des heures souvenirs…Bisoussss

  • Marie Minoza dit :

    Sur toile de nuit
    Un éclat de lune
    Des pensées de vent
    Des brins de rencontres
    en mots d’étoiles
    Aux encres de « soi »…
    Eole sur les pages
    Des voies de la vie
    Ira s’endormir
    Sur les traces floues
    Des lettres de sable
    Dessinées un jour
    D’aube transparente!

  • nicole la pèlerine dit :

    Comment ne pas se laisser emporter !
    En lisant ces lignes j’ai entendu ma musique de Santiago.
    Les photos des parties du chemin.
    Chaque étape nous réserve des tas de merveilles.
    Merci pour tous mes souvenirs ! !!!!!!!!!
    Bonne soirée

  • Blanche dit :

    Bonjour Sabine,
    Je suis sûre que tous les passants que tu as rencontrés ont vu sur ton bâton de pèlerine un grand coeur lumineux en guise de coquille et que ce vieil homme a laissé sur son dessin une étoile en souvenir de ton passage ! J’ai pensé à toi et je sais que ta marche m’a fait du bien !
    Merci ! bel fin d’été !
    Je t’embrasse
    Blanche

  • renee dit :

    Merci beaucoup Sabine c’est merveilleux ce qu’il fait. Un peu tourmenté mais merveilleux. Bisous

  • Lorraine dit :

    Ce tableau a une puissance d’évocation qui frappe à première vue. Votre rencontre se devait d’être puissante, elle aussi, même si vous ne vous êtes rien dit ou presque. Quand une âme encontre une autre âme, les mots sont inutiles. La beauté en partage vous a unis fugitivement; faut-il toujours parler pour se comprendre? Je ne crois pas. Le regard « reconnaît » plus qu’il ne « voit »!
    Chère Sabine, tes mots une fois encore ont traduit l’émotion, l’échange, la compréhension, la découverte, l’ineffable difficile à dire, toi-même!
    Je t’envoie un baiser d’amie,
    Lorraine

  • almanito dit :

    C’est simple avec toi, y a qu’à demander;)
    Ce vieux monsieur est un véritable artiste, des plus touchants car ils sont humbles et croient en leur art, tout simplement, sans autres prétentions.
    Merci Sabine, c’est très gentil de l’avoir ajouté, je pressentais bien une très belle surprise.

  • nicole la pèlerine dit :

    Quelle oeuvre ! !!
    J’admire devant tant de force et de puissance.
    Cet instant magique saisi, cette communion entre deux personnes, que nul ne peut expliquer et qui reste gravé dans le coeur c’est la magie du chemin.
    Belle journée et bisous

  • Bonsoir Sabine, je comprends ton émotion en voyant le tableau de cet homme, et qu’avec tes mots toujours aussi doux, qui volent comme des papillons jusqu’à moi, me faisant ta complice, car tous tes mots trouvent un écho en moi. Tu as eu raison de faire ce PS. Bisous et bonne nuit, fais de beaux rêves MTH

  • jamadrou dit :

    Merci Sabine pour ce partage enchanteur d’un voyage infini.
    Que ton mois d’août te garde dans la joie et l’émerveillement.
    Bisou.

  • Gibee dit :

    le souci du détail, bravo à lui
    Bisous

  • Carmen dit :

    Un tableau dynamique; il fourmille de vie !

    • Chemin je t'aime dit :

      Oui, c’est vrai !

      Des traits de crayon telles des crinières folles, de la fougue, de l’envol et une note « hors du temps » ……….

      Châle-heureuse-aimant.

  • EvaJoe dit :

    Chère Sabine,

    Ton billet est une ode à l’art…Chacun de tes mots me donnent du baume au coeur… J’admire ton aisance d’écriture, tes mots qui sont autant de petites pépites d’or..

    Lorsque je découvre tes premiers mots de suite je pars au firmament chatouiller la lune…

    Et puis comme vous cheminez alors il y a les rencontres et celle-là n’est pas banale…Ce vieil homme dessine un tableau avec si peu de choses, il manie son crayon comme nous manions notre clavier…

    J’ai vu qu’un de ces tableaux était exposé sur le mur de ton blog..Il y a tant de choses à y découvrir que je suis admirative de son coup de crayon. Je pense que je reviendrai lire son dessin..Il doit nous en raconter….

    Toujours heureuse lorsqu’à ton retour tu nous offres ces instants de vie croqués comme un bonbon que l’on ouvre doucement puis que l’on referme car on n’a pas envie de le manger; et bien il en est de même de ton blog..Je mets du temps à m’en aller….

    Je t’embrasse…

    EvaJoe

  • Marie Minoza dit :

    un dessin plein de vie et d’émotion!

  • BONNAUD Michel dit :

    Chère Sabine, Merci de m’inviter encore à rêver de ce chemin. Tu es arrivée à Santiago sous une chaleur écrasante et moi, il y a quinze ans, trempé, sous la pluie, mais j’y reviendrais volontiers encore quelque soit le temps. Laissons, grâce à Toi remonter tous ces beaux souvenirs. Michel

  • Aloysia* dit :

    C’est un plaisir de relire ton poème si vibrant de fantaisie… Et le tableau du vieil homme valait la peine d’être vu ! Merci !

  • Hécate dit :

    On entre dans un dessin sans mots ,avec le silence qui a son éloquence ailleurs….et c’est ainsi de tout art sincère…..C’est Beau ici ,comme toujours….Instant d’éphémère qui sont ensemble des morceaux de vie….des parchemins écrits parfois avec l’encre rouge du sang qui souffre….
    Je t’embrasse chère Sabine,sans m’attarder plus….Je plane très loin ,très haut comme une âme errante….

  • koukou42 dit :

    Bonjour Sabine,

    Un morceau de bambou comme pinceau et un carton retourné comme chevalet et ces petits peu pour un dessin tout en profondeur.

    Bravo l’Artiste, tout comme toi et tes mots enchanteurs.

    Je suis comme toi, la tête encore pleines de nos découvertes de notre escapade Nivernaise, et ce pour longtemps encore.

    Bise.

    Philippe.

  • marine D dit :

    C’est un vrai artiste, merci Sabine pour cette découverte !
    Je t’embrasse

  • Roselyne dit :

    Quel plaisir de retrouver tes mots, tes si beaux partages . Merci pour le beau message que tu nous fait parvenir . Il y a tant de douceur et de sérénité , ça fait du bien en ces temps bousculés. J’ai regardé avec émerveillement ton diaporama , mis mes pas dans les vôtres. Tu sais, je pense qu’il n’y a pas de hasard, certaines rencontres doivent se faire , certains moments se vivre. Et le plus magnifique est que tu le partages avec nous. MERCI . Je t’embrasse très fort.

    • Chemin je t'aime dit :

      Bonjour Roselyne !

      Tout d’abord MERCI de ton passage et ta présence si vivante ……….

      Tu as dû regarder le diaporama commenté de l’été dernier (Première partie du périple sur le camino del norte) car je n’ai pas encore eu le temps de réaliser le diaporama de notre récent cheminement sur le Norte et le Primitivo.
      Mais c’est bien aussi que tu sois revenue sur nos pas, tu te sentiras ainsi encore plus proche lorsque le second diaporama viendra ……………….

      Je t’embrasse tout fort tout plein roselyne !

  • Passion dit :

    Un retour riche d’images, des mots attachés-attachants…des encres dessinées qui parlent au coeur…
    Bonjour Sabine!

  • Quichottine dit :

    L’arrivée à Santiago est quelque chose de très émouvant… même quand on n’a pas fait tout le chemin en pèlerin.

    Merci pour ce peintre au bambou et pour cette oeuvre si belle.
    Passe une douce soirée Sabine.
    Amitiés.

  • timilo dit :

    J’aime cette passion qui le dévore … bravo à ce peintre exceptionnel dans son genre…
    Que d’émotions
    Bonne journée Sabine
    A bientôt
    Bisous
    timilo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

 Je marche et j'écris pour "Aimer"...Chacun de mes pas, chacun de mes mots me faisant tout à la fois renaître et ouvrir les bras ! La photo est aussi ma plus fidèle compagne...Elle est ma balise sur les sentes de l'émotion et du temps, le repaire occulte de ma poésie.

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris à nos silences à devenir magiciens,

à faire crépiter des flammes dans l'antre de nos ciels gris

ou faire couler,  entre les pierres de nos coeurs en ruines, des rivières enchantées ?

Non, bien sûr que non !

Cette magie est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

Soutenez

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si vous souhaitez en emprunter, pourquoi pas ? L'émotion est à tout le monde ! Faites-le moi juste savoir et pensez toujours à relier votre désir assouvi à un lien vers mon blog ...MERCI !       Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !