Le voyageur du froid

 

 Le 19 avril 2006, j’offrais à Yoann mon fils, un livre dont les visages, les
paysages et les mots me touchèrent en plein coeur !

J’y ai aussitôt vu une force à lui transmettre, une parcelle de la vie magique à lui
léguer en souvenir, pressentant sûrement déjà que tout n’allait pas si bien en lui …

Je lui ai donc envoyé à sa base militaire à Strasbourg en cadeau d’anniversaire (il est
né un « 23 avril »).

Depuis son envol, en octobre 2008, personne ne parvenait à retrouver ce livre au sein de
ses affaires …

En allant à la rencontre de notre petit Kewan…notre fille « Gwen » , qui l’avait enfin
retrouvé , nous l’a remis sachant à quel point j’y tenais !

Elle m’avait déjà annoncé cette merveilleuse nouvelle quelques jours avant que Lola
parte pour son séjour en chiens de traîneaux …

          ce qui me fait pressentir que, quelque part,
au-dessus de l’arc-en-ciel….

                      
       nous échangeons des regards complices !

 

Ce livre …le voici

 

IMGP1933

les petites bougies artisanales ont été faites par Lola

 

 

C’est une magnifique pièce d’art de 400 pages !

 

En le regardant aujourd’hui, ce sont les mêmes images qui me donnent la chair de poule
….

Celles où l’on voit vivre Nicolas Vanier avec sa compagne et ses deux enfants dans ce sublime désert
de glace …j’ai l’innommable sensation de vous les faire partager aujourd’hui et vous les commenter tour à tour :

 

IMGP1942

Loup n’a que neuf mois lorsqu’il passe ses 1ères nuits dehors par – 40° C et Montaine 4
ans


 

IMGP1934

Un Noël dans la cabane que Nicolas Vanier a construit lui-même avec très peu d’outils (la petite
tronçonneuse est arrivée lorque la cabane était presque terminée !)

Diane, sa compagne, a ramassé plusieurs tonnes de mousse dans la forêt pour combler les interstices
entre les logs et assurer une bonne isolation du toit…


 

IMGP1943.JPG

sans commentaire …!


 

IMGP1937.JPG

La vie dans la cabane : le papa coud les peaux pendant que Montaine lit inlassablement
le seul livre qui a pu être emporté … »les lapinos » !


 

IMGP1944.JPG

Ils repasseront ensemble un hiver dans le Yukon, alors que Montaine a dix ans et Loup
sept.

Maintenant, ils ont chacun leur traîneau et des chiens.

Ils ne voyagent plus dans le traîneau de papa mais derrière lui !


 

Les mots qui m’ont touchée …

 

Mais pourquoi cette passion pour les pays froids
?

A cette question mille fois ressassée, une réponse a fini par
s’imposer, un mot qui résume sans doute le mieux ce que je peux ressentir sur ces terres qui m’ont fait homme : la pureté.

Oui, là-haut tout est pur : l’eau est transparente, limpide comme
de l’air, la neige est d’une blancheur immaculée, le silence est d’une absolue profondeur. Les microbes fuient ces déserts de glace et, même lorsque vous parlez, les mots traversent l’air sans
rien perdre de leur netteté jusqu’à des distances incroyables. La pureté est aussi dans les hommes qui vivent loin de tout sur ces immensités sauvages. Ils se font rares, comme se font rares les
hommes vrais qui d’un regard savent vous dire que vous pouvez leur faire confiance. Là-haut, on ne triche pas. On est soi et rien de plus. Le menteur est vite démasqué, car le pays n’aime pas ni
les frimeurs ni les obséquieux. Il donne aux hommes la possibilité d’être ce qu’ils sont, mais pas ce qu’ils voudraient être sans avoir à le prouver. Le pays est pur, et ceux qui le traversent
doivent faire preuve d’une même pureté pour le comprendre et entrer en dialogue avec lui.

                
                              Nicolas Vanier.


 

IMGP1946.JPG

C’est tellement beau … On dirait

un océan de fleurs !

 

Tu n’auras eu sur cette terre mon ange

ni compagne ni enfants

mais je sais que, de là-haut, 

tu es heureux de nous voir

nous ennivrer de nos passions,

aimer, marcher, rire

et toujours aller à l’encontre de nous-même

vers l’absolu et l’inconnu !

                            
A Yoann,

                            
     l’enfant des volcans …

 

Je rendrai enfin un dernier hommage à mon amie et soeur des mots « Evajoe »
qui m’a écrit un jour sur mon livre d’Or, cette phrase (que vous pourrez aller relire si le coeur vous dit…) :

                  
         » Rien n’est matériel,

                  
              tout est humain…! » 

 

Jour après jour, je savoure le réel bonheur des nouveaux liens qui se sont tissés depuis
le transfert de mon 1er blog ici !

Ils forment une superbe chaîne d’amitié et d’amour que je ne suis pas là d’oublier…et d’où me vient
tout le plaisir d’écrire et de partager mes émotions et mes mots …

                          
               humblement MERCI !


16 réponses à Le voyageur du froid

  • Paulo dit :

    Bonjour Sabine,
    Tu nous offres un très beau texte qui si je ne me trompe pas fait référence à un fils que tu as perdu, si j’ai vu juste je te présente mes sincères condoléances.
    Bonne journée.
    Amicalement Paulo.
    Gros bisous.

  • Très beau texte Sabine, et je pense aussi comme Paulo…

    Amitié
    Gros bisou.
    Pierre

  • clara65 dit :

    Chère Sabine,
    Je connais ce livre magnifique.
    Quand Nicolas Vannier parle de la pureté des lieux enneigés et éloignés de tout, je retrouve ce que je ressens parfois en très haute montagne.Tout y est pur, l’air et sa transparence, l’eau, les
    couleurs…
    On se sent près du ciel en un mot et le ciel n’est-il pas le paradis ? (où se trouve certainement ton fils bienaimé)
    Je t’embrasse fort.

  • Cathy dit :

    Bonsoir Sabine,

    Il n’y a pas non plus de hasard dans le fait que ce livre ait été retrouvé au moment que tu évoques ici.

    Cette passion pour les pays du Grand Nord est psychologiquement intéressante dans la mesure où le froid, la neige, le blanc, correspondent à la « conservation », à la pureté et à la clarté aussi.
    Une âme en quête d’éternel, du besoin d’y voir plus clair et de se sentir en fusion avec le paysage (la lumière et le ressourcement).

    Mais je « délire » peut-être… Ce n’est que mon ressenti.

    Cet article est très touchant en tout cas.

    Gros bisous,

    Cathy.

  • Paulo dit :

    Désolé pour la gaffe.

  • Line dit :

    Bonsoir Sabine
    j’ai lu ce magnifique livre il y a quelques temps déjà et Nicolas Vannier mérite cet hommage que tu lui rends
    fille du soleil j’ai adoré ce grand livre d’aventures et ce grand souffle de pureté et d’humanité.
    J’ai la chance de vivre das une île et nous luttons pour la préserver et la garder pour les générations futures et c’est un combat perpétuel
    bonne soirée

    je parcourerais ton blog pour mieux te connaître mais je te remercie d’être revenue me voir
    j’en suis heureuse
    SuperEva est une femme que j’aime beaucoup.

    bonne et douce soirée

  • timilo dit :

    Je n’ai pas ce livre , mais d’après tes lignes , je le trouve beau , même si je n’aime le froid et la neige.
    Merci de ce partage
    Douce journée
    Bisous
    timilo

  • ag86 dit :

    Merci Sabine pour ces mots chargés d’émotion et d’humanité. Il y a de belles rencontres sur la Blogosphère. Une chaîne d’amitié, oui, c’est cela, du partage. Bien sûr, on ne se voit pas, mais là
    n’est pas l’essentiel. C’est presque, grâce au progrès technique, une sorte de télépathie. Il y a de la magie là-dedans !
    Merci de ta présence. Bisous et bon jeudi. Alain

  • écéa dit :

    Bonjour sabine,
    Je n’apprécie pas le froid à cause de mon corps qui me fait mal, par contre j’admire avec force ces étendues immaculées, vierges de toutes pollutions et comme le dit Nicolas Vannier même les
    microbes ne s’y aventurent pas, il faut avoir un coeur pur et bon pour vivre ce genre d’aventure, c’est un chemin de vie simple sans superflue, en parfaite communion avec la nature et je suis
    certaine que même dans ces conditions glaciales, la nature apporte à ceux qui savent la respecter des signes pour se préserver du froid, cette étendue blanche me fait penser a l’endroit où je me
    réfugie souvent dans les nuages….
    Je suis du 20 Avril, fille du printemps…
    Ce livre a du être pour Yoann une source d’évasion et de bien-être intérieur…
    Je te souhaite une agréable fin de journée…Amitiés…écéa.

  • EvaJoe dit :

    Bonsoir Sabine,

    Depuis que je t’ai quitté, sourire, je n’ai pas arrêté et là j’ai enfin un petit moment pour t’écrire une petite bafouille.

    Comme je te le disais je sens que je n’aurai de cesse que de lire ce livre. Je suis admirative de ceux qui osent partir, tout quitté et vivre et y compris avec des enfants en bas âge dans des pays
    ou le froid s’élève à moins 40. Les choses essentielles de la vie ne sont pas celles qui sont matérielles mais celles qui ne se touchent pas, celles qui sont tellement immense que l’on ne peut les
    embrasser.

    Cet océan de fleurs m’a laissé sans voix et même si j’ai senti quelques frissons ce n’était pas du froid mais un désir ou une envie d’y aller en ses paysages enchanteurs.

    Et plusieurs choses me sont revenu à l’esprit, quand j’étais jeune je lisais les aventures des Mahuzier (une grande famille qui a visité beaucoup de pays dans des
    conditions toutes simples).

    Puis ma peinture de ce mardi à mon atelier relaxart ou mes copines ont trouvé que j’avais représenté la plénitude, le calme et la glace et des icebergs….

    le froid, la neige, la glace , une similitude entre nous des plus étranges….

    La naissance de mon petit neveu au pays des aurores boréales ce 22 février…Beaucoup de coïncidence ….

    C’est donc avec une grande émotion que j’ai lu et relu avec avidité tes mots Et les mots de Nicolas Vannier, c’est…..Beau……..Et, je n’ai plus de mots.

    Douce soirée et bisous Sabine

  • Bonjour Sabine je « Re » passe juste te souhaiter un excellent weekend.
    gros bisous
    Pierre

  • lise dit :

    Bonjour Evelyne
    Tu sais à merveille partager tes coups de coeur, tes émotions, tes sentiments
    Y vivre je ne pense pas que j’y arriverai, mais y faire un séjour prolongé certainement. L’été, en montagne, lorsque nous arrivons à atteindre une petite étendue de neige je ressent une joie
    immense, une plénitude que jamais ailleurs je n’ai trouvée. La solitude qu’on y rencontre est également très agréable. Et pour reprendre ton texte « tout y est pur » …
    Gros bisous

  • Papillotte dit :

    Quelle belle leçon de vie sur un chemin immaculé

  • papillotte dit :

    la vie est si précieuse que la donner est un réel cadeau mais lorsque ce cadeau nous est repris divers sentiments peuvent nous habiter…tes écrits ne sont qu’Amour et sur ton chemin vers l’avenir
    les bas côtés sont pavés de fleurs au parfum délicat

    Affectueuse pensée …douce Sabine

    Papillotte

  • le Pierrot dit :

    Coucou sabine, j’ai 2 livres de ce grand voyageur du froid…j’ai discuté une fois avec Nicolas, dans une auberge à Chamonix, et 2 autres guides, c’est lorsque je préparai ma traversée du
    Groenland sud, à pieds, en 1998…bonhomme très sympa, j’ai longtemps suivi ses parcours, la Sibérie, et tout le reste, admiration…bise et bonne journée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

 Je marche et j'écris pour "Aimer"...Chacun de mes pas, chacun de mes mots me faisant tout à la fois renaître et ouvrir les bras ! La photo est aussi ma plus fidèle compagne...Elle est ma balise sur les sentes de l'émotion et du temps, le repaire occulte de ma poésie.

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris à nos silences à devenir magiciens,

à faire crépiter des flammes dans l'antre de nos ciels gris

ou faire couler,  entre les pierres de nos coeurs en ruines, des rivières enchantées ?

Non, bien sûr que non !

Cette magie est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

Soutenez

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si vous souhaitez en emprunter, pourquoi pas ? L'émotion est à tout le monde ! Faites-le moi juste savoir et pensez toujours à relier votre désir assouvi à un lien vers mon blog ...MERCI !       Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !