La »Haute Loire », en Auvergne

 

LA HAUTE LOIRE en Auvergne…voyage dont mon coeur n’est jamais revenu !

 
 
                              Pour moi: mots, images et musique forment les fleurs d’un même jardin d’émotions…
aussi, je t’invite à le découvrir déjà un peu par cette vidéo purement superbe…puis je t’en parlerai …
 
              
 
                                                                       
 
 
Vieillards, artistes, bergers, enfants …rencontrés sur ta terre, tous m’ont imprégnée d’une saveur authentique, et je me souviens d’eux comme de l’épaisse brume qui s’évapore de tes monts . Pays aux senteurs équines et de résine survolant murets, cascades, ravins et toits de lauze …Pays de colère, de la foudre et de la burle…Pays des légendes d’où jaillissent des eaux miraculeuses et toute la force d’un passé d’entre tes pierres sulfureuses …tu es pour moi le plus beau !
 
 
 
img131img132img133img135img140img200
 
 
 
img127 Rencontré sur un col très très froid, dont j’ai oublié le nom : il voulait se faire photographier avec des moutons, et avons échangé son sac de champignons contre une bourriche d’huîtres.
 
 
img151 Pas loin du beau lac du Bouchet : un grand père promenant « toute sa famille » !
 
 
img156img169 L’un est un jeune berger en Mézenc, et l’autre jouait dans Monedeyres ; petit village situé au pied du Grand Testavoyre, le plus haut massif du Meygal.
 
 
 
img170 « Julien et Sandrine » , deux magnifiques âmes d’artistes !
lui à la forge et elle à la poterie
 
 
img162img163img164img166img167img168  Qu’ils soient du Puy, de Chamalières sur Loire, de Versilhac, de Bonnevialle, de Villelonge ou de Fay sur Lignon…ils ont arrêté un instant d’écouter le battement de l’horloge pour nous donner de la tendresse, nous émerveiller ou nous raconter un peu de leur histoire !
 
 
img188  Je dédie cette photo à mon fils Yoann : prise à la volée dans le « vieux Puy en Velay », alors qu’il n’était encore qu’une petite graine dans un jardin. Cette »Photo culte » m’a suivie de partout..
 
 
La haute loire vers un « paysage caméléon » : L’emblavez
Entre l’étang de la plaine et le château de Mounès, des nids de rapaces en pleine forêt nous ont fait lever et tournoyer sans cesse la tête … je me souviens de sentiers à chèvres qui sentaient bon, du reflet rose des ruines de St Quentin, des véritables sculptures que formaient les pins de boulange …dans un univers tout paré de pierres et d’horizons lointains, aussi doux que sauvage !
 
 
img159img179img180img181img182img189img190img191img192img198
 
 
 
La Haute Loire vers les majestueuses forêts du  « Haut Velay »
Du grand Felletin à 1300 mètres d’altitude, nous fûmes éblouis par la vue du Jura, du Pilat et du Mont Blanc. A Sarcenas, près du Tracol, un chien vêtu d’un splendide manteau de hyène, nous regarda longuement partir… et il m’a semblé l’entendre dire : »Revenez vite me voir, ici les hivers sont parfois si longs… »!
Autour de St Bonnet le Froid, qui porte bien son nom, ou vers Montregard …tout semble rimer avec le mot « poète » : le joli ruisseau « la St Bonnette » auprès duquel s’abritent les quatre toits d’un petit hameau, ou le sympathique moulin « de Rochette » pour qui la nature aime à déballer parfois sa palette de vert !
Et combien j’enviai St Régis d’habiter si près du ciel, le regard attentif et paternel scrutant un horizon fait de sapins et fougères enchevêtrés !
 
 
img175img177img178img194249250251
 
 
La Haute Loire …là où coule l’Andrable !
A Chalencon, un beau visage de pierre écoute et se laisse envoûter …par le frétillement fou de l’eau sous le pont du diable et l’esquisse sublime de ses dalles !
A Montarcher, dans le petit cimetière à nu blotti contre l’horizon …on y trouve une tombe portant l’indication VC !
Merci pour ces fantastiques destinations médiévales que tu nous offris …Andrable futé ! Toi qui, avec ton compagnon de jeux « le Bezan » forma un jour une si belle cascade qui creusa le rocher ! Mais, espiègles autant l’un que l’autre …combien il est difficile de vous trouver, ruisseaux charmeurs, même en empruntant les pas des pêcheurs !!!
 
201202203245246247
 
 
 
La Haute Loire vers une âme prodigieuse … »le Mézenc »
…autour des Estables…
Par toutes saisons, la solitude y est …majestueuse !
Nos yeux s’ennivreront de cette gentiane si généreuse et des chants d’enfants s’échapperont parfois d’une roulotte vers le Mont Alambre et le Rocher Tourte, prodigieuse manifestation volcanique!
Un peu plus loin, un grand père contemple, nostalgique, son moulin à eau vieux de 500 ans où, il y a une bonne quinzaine d’années depuis nos jours, s’y faisait encore 55 tonnes par an de grains moulus pour les bêtes !
 
 
img155img157img185img208209210img211img212213img241img214
 
 
 
… vers Chaudeyrolles et St Front…
Alors que, sur la route de Chaudeyrolles, des bouquets fuschias envahissent les découpes irréelles du Mont Gerbier-de-Jonc et du Suc de Sara, et que vers les berges du Lignon une paix salvatrice entoure les troupeaux …Vers « Rochan Haut » la neige attend de recouvrir le paysage sur parfois 1m50 de hauteur !
 
img215img216img217img230img227img228
 
 
 
…autour des Vastres …
Perdu dans les courbes d’un paysage magnifiquement grandiose…un grand père veille encore au grain !
Alors qu’il regardait les bêtes revenir sagement vers lui, il m’a semblé entendre ceci : « ..Oh! combien je vous aime, vous qui m’avez tant donné! »
 
 
img205img207img206
 
 
 
 
…notre ascension vers le Mont Mézenc …
Nous voulions te garder « inaccessible » et à la fois te mériter!
Alors, au lieu d’emprunter le chemin touristique, nous avons pris ce chemin tout en friches, sûrement jamais parcouru, gravi toute la forêt…et monté à pic jusqu’à ta croix, pour enfin pouvoir te toucher !
 
 
img218img221img219img220img222
 
 
 
 
La Haute Loire et sa voisine de mêmes racines … »l’Allier »
Nous avons longtemps contemplé l’Allier scintiller sous les feux du soleil près de Notre Dame des Chazes …Un pèlerin de Compostelle qui passait par là, nous parla d’un « rendez vous incontournable » à faire dans un petit village…
Sur le chemin qui nous y mena, nous croiserons un beau cheval blanc magnifiquement planté entre les grands chevrons d’une scierie en plein air et l’abondante fumée d’un feu de joie …nous nous sommes alors crus : dans un autre temps!
   …Et voici St Cirgues sur Allier, ses ruelles en galets et ses lanternes, gros quadrillages de fer qui nous invitent au Moyen Âge …Voici St Cirgues que j’ai bien envie d’appeler : »le village aux pétales de roses », tant il y avait de roses trémières, d’un beau rouge lumineux ; comme on peut l’être de honte ou de colère…mais elles ne l’étaient que par pudeur, comme le sont les coquelicots !
Merci à toi, pèlerin, qui nous fit partager tes émois !
 
 
img141img138img259img139
 
 
 
La Haute Loire et … « le coeur des hommes »
Oh! temps béni où la béate de Treyches poussait encore cette porte, où les bêtes en grand nombre venaient boire dans le large abreuvoir des Salles, et où les moulins tournaient encore de leur belle roue sur la route des Coudercs …
 
 
img199img242img136
 
 
 
Rassure toi, Ami,  ce pays n’a rien perdu de sa croyance, et la nature rien de ses colères lorsqu’elle déracine ou dépouille les arbres ..et la Loire se fait toujours entendre du Mézenc tout en servant de miroir au beau donjon de Polignac !
 
img260img223img244img153img154img254
 
 
Et il y a toujours …………le coeur des hommes !
 
img174
Que ton art et ta science ne meurent jamais .. splendide sabotier ! 
 
img142Il rempaille et sa voix a l’incroyable écho de la montagne!
                            Elle danse et ses doigts font de la dentelle !
 
 
 
Dans une forte odeur de café fait comme autrefois…j’entends encore crisser la paille, la scie du bûcheron se déchaîner, et les coups de mailloche du maréchal ferrant précis comme une horloge !
 
 
img146img261img149img147img148
 
 
 
Je revois le grand ciseau du berger glissant habilement sur la laine.. le regard appliqué des femmes sur leurs pas de danse, pendant que les hommes martèlent le plancher de leurs sabots !
 
img150img143img144img145
 
 
 
…c’était une journée d’été , à St Julien Chapteuil.
 
Et, partout et ailleurs, fusent des âmes d’artistes …qu’ils soient sculpteurs, conteuses ou meneurs de chevaux …
 
img160 bimg160img161img226img225
img193« loulou Etien et ses chevaux » rencontré pour la 1ère fois à la grande fête équestre de Royan, où il mena la même horde avec la même fougue, mais …avec une jambe dans le plâtre !  
 
 
 
En écoutant battre le soufflet de la forge, dans des senteurs entêtantes de braise et un tumulte de batailles…Malheur à ceux qui craignent la potence, les chansons paillardes ou le vin préféré de Rabelais aux saveurs très épicées .. »l’Hypocras » de son illustre nom !
 
img237img238img236img231img232img233img234
 
… c’était une journée d’été, à Allègre !
 
 
img235img240 et « Julien » forgeron tout à l’heure…devenu gueux et cracheur de feu !
 
 
 
La Haute Loire …et notre port d’attache !
 
A St Julien Chapteuil, village perdu entre sucs et rivières, il est un petit camping rural qui porte le nom de sa rivière « la Sumène ».
C’est là qu’une vieille histoire est née, âgée déjà de 10 ans, devenue de plus en plus belle d’année en année : « notre rencontre avec Odette et Jean ! »
De nombreux pèlerins ont déjà franchi leur seuil, et le franchiront encore, laissant de splendides témoignages sur le livre d’Or …
 
 
 
 
 DSCF0496 (Copier)img033DSCF0502 (Copier)DSCF0504 (Copier)IMGP4310
 

7 réponses à La »Haute Loire », en Auvergne

  • EvaJoe dit :

    20 Nov., 2008

    C’est à peine croyable, et pourtant je te le dis , des photos prises d’une manière originale et un texte percutant, je découvre la Haute Loire comme un lieu de villégiature.C’est aussi toute une
    histoire qui s’inscrit pour moi avec les noms de ces villages.C’est le berceau de mon grand père maternel. Merci

  • clara65 dit :

    Chère Sabine,
    Je n’ai pas encore dîné ce soir pour visiter ces pages passionnantes. Cela me donne vraiment envie d’y retourner !
    Dans la maison d’hôtes où j’étais à Salers, j’ai découvert un livre merveilleux : « Jours d’Auvergne » de Jacques Mallouet, qui raconte tous les vieux métiers d’autrefois.
    Je l’ai parcouru dans le cantou, prés du feu, alors que le vent soufflait fort ce soir-là. Tous ces souvenirs sont précieux.
    Merci pour le partage des tiens, Sabine, et mille bisous.

  • bonnet dit :

    Très émouvant de retrouver ma Béate de Treyches. J’ai grandi à Treyches, dans la belle maison au volets blancs juste à côté.
    Rien à dire, quand on a connu la Haute Loire on ne peut s’en passer.
    Merci pour ce petit flashback empli de souvenirs et d’émotions

  • Philippe dit :

    Je ne possède pas de site Internet.

    Je suis tombé par hasard sur le vôtre. Enfin, par hasard est inexact, car je possède une maison en Haute-Loire. Une maison de famille dont je suis devenu l’heureux et sentimental propriétaire
    au gré des héritages et légations.

    C’est la première fois que je rencontre une telle manifestation de tendresse pour ce coin d’Auvergne. Est-il utile de rajouter quoi que ce soit à votre enthousiasme ? Allez, juste quelques
    précisions : ma maison a été construite en 1833 (c’est gravé sur le linteau de la porte d’entrée), et elle se situe à quelques kilomètres de Langeac.

    A présent que je suis en retraite, j’ai décidé d’en faire ma résidence principale dès fin août 2011.

    Merci encore pour votre long commentaire, et, si vous passez par Ste Eugénie de Villeneuve, pensez à moi…

    Philippe

  • epiceas dit :

    Bonjour,
    Très bel article, vraiment, très complet ! C’est fidèle au coin, c’est chez moi… 😉 (le nord du Velay volcanique, le sud du Parc Livradois Forez)
    Et je me dis il y aurait encore 10000 choses à développer, à présenter, à faire aimer… une redécouverte permanente !
    Bravo encore pour l’article, merci pour ce témoignage d’amour à cette belle région et merci pour le commentaire ! 😉
    (au fait, je suis à 500m du chemin de Saint Jacques, j’accueille souvent des pélerins…)

  • Old Nut dit :

    Bravo pour ce magnifique reportage qui rend hommage aux hommes et aux paysages….Il faut préserver cette beauté qui nourrit nos âmes face au rouleau compresseur du monde moderne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

 Je marche et j'écris pour "Aimer"...Chacun de mes pas, chacun de mes mots me faisant tout à la fois renaître et ouvrir les bras ! La photo est aussi ma plus fidèle compagne...Elle est ma balise sur les sentes de l'émotion et du temps, le repaire occulte de ma poésie.

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris à nos silences à devenir magiciens,

à faire crépiter des flammes dans l'antre de nos ciels gris

ou faire couler,  entre les pierres de nos coeurs en ruines, des rivières enchantées ?

Non, bien sûr que non !

Cette magie est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

Soutenez

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si vous souhaitez en emprunter, pourquoi pas ? L'émotion est à tout le monde ! Faites-le moi juste savoir et pensez toujours à relier votre désir assouvi à un lien vers mon blog ...MERCI !       Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !