Je t’ai toujours, tu es encore ….

 

 

En ce jour où nos mots sont encore plus doux que les nuages,

où je vois en rêve se dessiner ta maison …

 

P1120263 (Copier)

 

 

 

J’ai envie de croire en ces lieux

où la fleur qui n’ose encore éclore,

étrangement repliée dans son coeur,

trouve l’exquise main rare

d’un jardinier romantique …

Car,  souviens-toi,

terre parfois si injuste,

il était …

cette cascade perdue

dans un désordre de fougères,

invisible aux promeneurs ignards

et pourtant si belle à écouter …

Il était …

cet arbre aux mille chagrins,

s’emmêlant dans ses racines !

 

P1120304 (Copier)

 

 

 

Aujourd’hui, nous n’aurons plus peur,

ni lui, ni moi,

de nous découvrir enfant

et de le clamer sur tous les toits du monde …

 

Et près du banc et de la rose,

nous nous éprendrons encore du soleil !

 

P1120443 (Copier)

 

 

 

Et tu t’abreuveras mon ange,

encore et encore,

de l’amour infini qui pleut dans notre maison …. 

 

Fleur sépia (Copier)

 

 

 

Nos vies sont des billes

qui roulent sur les chemins,

et  qui parfois en s’égarant

prennent la couleur du ciel ,

Alors …

jouons, jouons !

Bleue pour moi,

me rappelant tes yeux,

rouge pour toi,

comme mon coeur passion !

 

P1120397 (Copier)

 

 

 

Et là où tu nous guides,

de jardins légers en suaves paradis, 

nous irons,

déroutant les pires labyrinthes …

 

P1120327 (Copier)

 

 

 

Et qu’importe ceux qui n’y croient pas,

ne croient en rien

et surtout pas en nous …

Dans les champs où tu pleurais,

j’ai jeté la clef des absences

et des peut-être

pour attraper celle des TOUJOURS

et, avec toi,

y rire et y chanter ….

 

P1120577 (Copier)

 

 

 

A mon ange,

et ses trente-deux automnes dans le ciel,

où il s’envola ce jour …

 

 

 

49 réponses à Je t’ai toujours, tu es encore ….

  • jill bill dit :

    Bonjour Sabine, chacun son chemin de vie, en couple ou pas, certes parfois pavé d’épines qui font souffrir, mais c’est là dans les épreuves qu’on se renforce, pour mieux gagner son paradis dans l’au-delà… amicalement, jill 😉

  • marie mathieu dit :

    Bonjour Sabine, c’est émouvant, j’ai les larmes aux yeux, tes mots vont droit au coeur,c’est une jolie poésie qui va monter à n’en pas douter vers le ciel où ton ange est parti, mais il n’est pas loin de toi, je suis sûre que tu le sens , parfois tout prêt, puis il s’éloigne au gré des nuages qui le porte pour découvrir d’autres lieux. Tu écris si bien, cela me touche énormément. merci pour cette émotion que tu m’as donnée de vivre ce matin bisous MTH

  • Quichottine dit :

    Il y a 32 ans… tant d’absence et pourtant de présence.
    Ta page est splendide, elle m’a mis les larmes aux yeux.

    Il faut croire, toujours, car ceux que l’on aime ne partent jamais très loin. Ils sont dans nos pensées et dans nos coeurs, vivant là tant qu’on ne les oublie pas.

    Je t’embrasse très fort, Sabine.

  • Hervé MARTIN dit :

    Je passe par chez toi
    Je reçois avec joie, tes mots, si justes
    Je reviendrai le 8 décembre
    Je laisse, les anges, entre eux
    Merci !

  • jill bill dit :

    Oh.. oui Sabine, je lis en rouge… nous en avons un aussi, petit-fils, et en cette Toussaint approchant… merci, jill

    • chemin-je-t-aime dit :

      Oui, je sais Jill, n’ai pas oublié …….
      Je t’envoie toute ma sincère amitié et mes meilleures pensées, brodées de fleurs en rires d’étoiles …

  • Aloysia dit :

    Quel beau poème, quels beaux poèmes même car à chaque image plus belle surgit un nouveau chant plus beau ! Tes images reflètent le coeur, la douceur de cette « vie » parfaite qui échappe à toute disparition et qui demeure, transparente à un regard aussi frais que le tien … On te suit, chère Sabine, sur les traces de ce regard noyé de joie qui te précède et illumine ta vie.

  • EvaJoe dit :

    Sabine,

    Ma Sabine je devrais dire, Ma Sabine qui ressent les choses au delà de tout, et, qui écrit les mots avec pudeur, sans pleurs, mais avec un amour qui est fort , et que tu fais rayonner vers tous ceux qui croisent ta route.

    Lorsque l’on arrive sur ton blog on est pris par la musique et elle accompagne tes mots. Tous sont un chant bien vivant qui nous entraîne dans votre chemin qu’ensemble naguère vous aviez parcourus. La clef des absences n’est plus ainsi va la vie au-delà mais sans oubli.

    Et qu’importe ceux qui ne comprennent pas. Ils sont resté à la croisée de ton chemin, ou sur un chemin de traverse.

    Je t’embrasse ma Sabine, toi qui est une maman pleine d’amour pour son enfant né au ciel ce 23 octobre, et, toi seul sait le lien qui nous unit dans cette date entre celui que je fête aujourd’hui et celui né au ciel que j’aime au travers de toi.

    Je t’embrasse et te prends dans mes bras.

    Ton amie Joëlle

  • clara65 dit :

    Il faut croire comme toi, ma chère Sabine, que tout n’est pas fini quand on disparaît, ce serait sinon, vraiment trop désespérant. Notre âme doit bien se trouver quelque part. En ce jour douloureux d’anniversaire, je comprends à la fois ton chagrin et cet immense espoir de retrouver plus tard, ton fils chéri. Je souhaite que cela se produise.
    Tes mots sont toujours forts et doux à la fois.
    Plein de bises affectueuses en cette date bien particulière !

    • chemin-je-t-aime dit :

      Merci Clara !
      Aujourd’hui, et personne ne la fait exprès, nous allons nous retrouver tous ensemble autour de la table à la maison, perpétuant ainsi la joie et non la douleur ….Nos êtres chers disparus voient et vivent nos émotions . Ils nous guident aussi …..
      Nous fêtons, en retard, l’anniversaire de notre fille aînée « Gwen » (malade le jour où nous aurions dû le fêter).

      Je viens en « vrille » sur le blog …….entre deux cuissons. Mes petits-enfants ne vont pas tarder à arriver …!

      Clara, c’est à chaque instant que je le retrouve …………et c’est un TEL bonheur, même si le chagrin « est », quelque part en nous !
      Il est notre plus beau « sillon de lumière » …………….Immense bisou.

  • luciole 83 dit :

    Coucou Sabine
    Toujours un bonheur de venir se promener dans ton blog !
    Aujourd’hui, très émue par ton magnifique poème
    Je suis persuadée que ton fils s’abreuve toujours à ton amour… et vice versa…
    Je vous envoie à tous les deux un bouquet de tendresse et de bisous

  • jamadrou dit :

    Sabine, un billet si beau…
    avec toi je souris et je pense à Yoann
    et coule une larme.

  • Den dit :

    Quelle émotion à te lire ma chère Sabine ! et quels mots empreints d’une telle sensibilité pour ton fils né au ciel ce jour, parti plus loin, qui irradie encore de ton amour qui demeure dans vos coeurs, dans l’éternité. Je t’entoure de mon amitié fidèle.
    Je t’embrasse très fort.
    Den

  • Bonjour Sabine,
    j’y ai pensé ce matin a ce 23 octobre, j’y ai pensé en me rappelant du ruisseau « la Sumène » et de mon passage en 2009 à Eynac…..une pensé pour ton ange et toi..
    Et un bonjour à la famille.
    Bisous
    Philippe de Munich et plus d’Alsace

  • Paquerette dit :

    Bonjour ma belle
    Il en est tant de nos anges dans le ciel, mais ils sont avant tout en nous dans notre coeur et dans chaque pensée de tous les jours. Même si la place laissé vide nous fait horriblement mal encore et toujours.
    Je suis avec mes petits anges irlandais pour une semaine et je savoure car la meilleure philosophie de la vie c’est de savourer chaque bon moment, chaque instant de rires et de sourires de calins apaisants.
    Je t’envoie toute la douceur et la paix irlandaise.
    Je t’embrasse

  • danae dit :

    Bon jour Sabine, c’est avec beaucoup d’émotion que je lis cette poésie dédiée à ton Ange qui ne peut que se pencher vers sa maman aimée en lui disant qu’il ne faut pas pleurer, qu’il est bien là-haut et qu’il l’attend « avec une patience d’ange » !
    Chère Sabine je suis avec toi par la pensée en ce jour si important et si une larme vient malgré tout, il faut vite l’essuyer.
    Je t’embrasse.

  • gibee dit :

    Je viens ce jour sur ton blog lire ce bel article, je ne dirais rien car je n’ai pas les mots et que pour ces choses je ne suis pas très doué…un simple bisous

    • chemin-je-t-aime dit :

      Ne t’inquiète pas, tu n’as pas besoin de mots pour ….
      Je sais à quel point tu ………
      et MERCI !

      Je te fais un GROS bisou .

  • claire fo dit :

    Les absents…toujours présents…. comme un présent dans nos coeurs….
    Que tes mots sont tel-aimant apaisants et délice-cieux….

    Câlinsss!!!

  • manou33 dit :

    De gros bisous chère Sabine encore une belle poésie écrite pour ton Ange ! à bientôt ma belle !

  • Renée dit :

    Une douleur en ce jour qui malheureusement reviendras chaque année plus forte cette date…………Mes mots ne peuvent soulagé celle-ci mais, j’espère qu’ils te diront que je compatis.
    Bisoussssssssss

  • colettedc dit :

    Quel magnifique hommage à ton fils Sabine !
    Du ciel, il se penche sur toi pour te remercier !
    Il est seulement de l’autre côté, là-bas,
    et vous vous reverrez !
    Comme il sera beau ce jour !
    Gros bisous♥

  • Que d’émotions à te lire chère Sabine.
    Nous sommes liés à jamais à ceux que nous avons aimés
    à ceux que nous avons portés
    Leur vie, terminée sur terre, devait continuer ailleurs
    Ne les retenons pas par nos larmes
    Laissons les filer vers d’autres destinations
    Où nous saurons bien les retrouver
    Puisqu’ils viendront nous chercher le moment venu
    Je t’envoie pensées douces et affection

  • JANINE dit :

    Tellement poignant ton poème chère Sabine….et aussi savoir que l’on peut ouvrir son coeur chez toi comme je fais la lecture des commentaires!
    Mon absente souffre depuis plus de trente ans, racines coupées, blessées….une racine femelle survie toujours, une racine rouge, avec une sève sacrée, résiste….
    A toi , je t’aime,

  • flipperine dit :

    que de belles paroles et perdre un enfant le plus grand des malheurs mais il faut faire face et la vie continue

  • Hécate dit :

    Jeter la clef des absences, parce qu’il n’y a plus de porte , là où vit l’ange, seulement des draperies de nuages où il se cache….Tant qu’y aura des vivants pour se souvenir des disparus, ils ne seront pas dans la froide terre de l’oubli…
    Ton élégie est si belle chère Sabine, et j’attendais l’heure adoucie de la fin du jour qui s’enfonce lentement vers l’avant nuit pour venir là ,être avec toi à travers la distance qui ne peut se mesurer ,tant elle est infime….
    Je t’embrasse tendrement.

  • Océanique dit :

    Des mots qui montent dans la lueur du jour naissant, dans l’arc-en-ciel dans les nuages rigollots dans les brumes qui s’élèvent quand la lune trône plein firmanent du cœur d’une maman vers son ange.
    Et c’est beau
    Bisous Sabine

  • Jackie dit :

    Que dire Sabine ?,les mots sont si pauvres !
    Ton poème est si beau, si riche!
    Ton ange est vivant au fond de ton cœur…
    Je t’embrasse

  • Martine dit :

    Chère Sabine,

    Ton ange continue son chemin dans la lumière. Il veille sur toi en attendant de te retrouver un jour … Il vit toujours dans ton coeur, tes pensées, ton âme.
    C’est un très beau poème, très émouvant. Je ne peux pas imaginer la déchirure que cause la perte d’un enfant.
    Je t’embrasse très fort
    Martine

  • ulysse dit :

    Merci Sabine pour ce beau chemin d’images et de mots

  • Marie Minoza dit :

    Je n’ai pas de mots pour dire toutes les émotions qui perlent au fond de moi en te lisant…
    Je te laisse juste ces quelques mots de la prière amérindienne:
     » Je ne suis pas loin et la vie continue
    Si vous avez besoin de moi : appelez-moi et je viendrai
    Même si vous ne pouvez me voir ou me touchez
    Je serai là. Et si vous écoutez votre coeur
    Vous éprouverez clairement
    La douceur de l’amour que j’apporterai.  »
    Marie

  • Marie Minoza dit :

    La vie est le sens

    La vie n’a pas de sens, ni sens interdit, ni sens obligatoire.
    Et si elle n’a pas de sens, c’est qu’elle va dans tous les sens et déborde de sens, inonde tout.
    Elle fait mal aussi longtemps qu’on veut lui imposer un sens,
    la tordre dans une direction ou dans une autre.
    Si elle n’a pas de sens, c’est qu’elle est le sens.

    CHRISTIANE SINGER (« Où cours-tu? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi » )

    • chemin-je-t-aime dit :

      Je relis , marie, et ces mots  » Ne sais-tu pas que le ciel est en toi », je les prends pour les faire miens ….MERCI !

  • Chinou dit :

    Sabine, je ne connais , ni toi ni ton ange mais tes mots me touchent et j’aimerais que mes pensées puissent t’apporter un peu de réconfort sincère et amical, celui dont a parfois besoin pour mettre un pas devant l’autre. Sincèrement à toi. Chinou

  • almanito dit :

    Ceux que l’on aime restent toujours vivants. Je n’ai pas de mots Sabine pour dire mon émotion en lisant les tiens.

  • tincky dit :

    Coucou Douce Soeur de Fleurs !!! Sourire
    Juste un doux passage dans tes lignes Tendresse Pure dédiées avec tant d’Amour… L’Amour Pur d’une Maman pour son Fils…
    Chaque année tu rends ce 23 Octobre plus beau, plus fort… plus intense, plus profond… et plus « toujours » , »encore »…………………………………
    J’ai découvert hier une douce potion magique… Elle n’est pas « à moi » mais je te l’offre très tendrement :
    « Ce doux mélange existe, on le tient dans les mains, il faut juste s’y ouvrir, c’est l’Amour des Siens !!! » Lily laPlume………………………………….
    Je t’envoie mes plus douces & tendres Pensées Amicales… Prenez grand soin de Vous !!! Sourire Radieux
    Mille très tendres Bisoudoux Affectueux
    ***Tincky***

  • Blanche dit :

    Bonsoir Sabine,

    Après avoir lu et relu tes mots si émouvants et tes images qui font certainement sourire ton ange, je me représente ton amour de mère comme une immense montagne au sommet de neige éternelle où vos deux coeurs d’enfant se sont rejoints.
    Doux bisou d’amitié

    Blanche

    • chemin-je-t-aime dit :

      Oh, blanche, sais-tu que lorsque Yoann est né, un 23 avril 1983, par la fenêtre il s’est mis à tomber de gros flocons de neige presque en même temps ……C’était aussi incroyable que magnifique !

      Alors ….si tu savais combien j’aime cette représentation que tu évoques …..cette immense montagne au sommet de neige éternelle !!!

      Merci Blanche, MERCI !

  • Marie Minoza dit :

    Le ciel est en nous…
    On le trouve caché dans des paysages hors du temps,
    Des ciels de feu,
    Des déserts inaccessibles,
    Des rencontres au bout du temps…
    Le ciel
    Une brindille oubliée
    Sur les plaines arides
    De notre monde
    Perdu
    Sur des sentiers
    Embroussaillés
    D’herbes flétries!
    le ciel
    Est là
    Dans un trait de lumière
    Qui jaillit
    Au coeur
    d’une feuille d’automne!..

  • nicole la pèlerine dit :

    Comment oublier ?
    Par la pensée, nous t’avons accompagnée.
    Les années passent, les amours restent toujours aussi forts.
    Aimer, c’est ne plus se quitter, quelque soit la séparation,
    la présence est toujours là
    plus forte malgré le temps qui passe.
    Gros baisers

  • Passion dit :

    Ce qui compte ce ne sont pas les années qu’il a eu dans la vie, c’est la vie qu’il a eu dans les années.
    Citation de Abraham Lincoln
    Et avec toi, avec vous, la vie a été si belle… qu’elle a marqué vos mémoires à tout jamais.

    Bisous/tendresse

  • Marie Minoza dit :

    « Les gens que nous avons aimés
    ne sont plus jamais où ils étaient
    mais ils sont partout où nous sommes. »

    Alexandre Dumas

  • marine D dit :

    Peut-être ton ange est-il parti très jeune dans les vertes prairies du ciel, je ne sais pas, ce que je sais c’est que votre coeur en est plein de son image, de son souvenir et qu’il est richesse pour vous, qu’il est bonheur quelque part, quand-même, je suis si touchée par tes mots Sabine, en ces jours où l’on pense à ses chers disparus il est bon de se dire que nous les rejoindrons tout là-bas, en ces terres où rien de ce qui est bon et beau ne se perd ma douce, et dont le reflet pénètre jusqu’à nous…

    Je t’embrasse fort fort fort
    Marine

  • alain dit :

    Nous sommes liés à nos Aimés par d’invisibles fils.
    Avec Toi de tout coeur.
    Gros bisous
    Alain

  • HERVE MARTIN dit :

    Improbables échos, le 23 octobre a croisé le 8 décembre, ils se sont regardés…
    L’une fait danser les mots, l’autre fait parler le jardin, ça fait rire les anges !
    8 décembre 2015, 12 années déjà…
    D’aujourd’hui ? Mon jardin gardera la mémoire de quelques gestes, essentiels…
    Tes mots pour m’accompagner,
    Merci Sabine
    Très bonne fin d’année,
    Amitiés, RV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post-Scriptum

 

 

 Je marche et j'écris pour "Aimer"...Chacun de mes pas, chacun de mes mots me faisant tout à la fois renaître et ouvrir les bras ! La photo est aussi ma plus fidèle compagne...Elle est ma balise sur les sentes de l'émotion et du temps, le repaire occulte de ma poésie.

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris à nos silences à devenir magiciens,

à faire crépiter des flammes dans l'antre de nos ciels gris

ou faire couler,  entre les pierres de nos coeurs en ruines, des rivières enchantées ?

Non, bien sûr que non !

Cette magie est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

Soutenez

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si vous souhaitez en emprunter, pourquoi pas ? L'émotion est à tout le monde ! Faites-le moi juste savoir et pensez toujours à relier votre désir assouvi à un lien vers mon blog ...MERCI !       Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !