Petits bonheurs

Il y a toujours un après ….

 

 

 

Une à une,

 j’attrape ce matin les couleurs laissées par les griseries du silence …

Je les pose sur ma feuille à dessein « C » de Chanson,

repeignant les rires et les visages qui me sont si chers !

 

Combien ce jour fut beau, qui célébra mes soixante printemps ….

 

Amis de la toile et du vent,

et ma petite tribu de châle-heure et de sang,

je n’oublierai jamais

votre immense grâce à me rendre heureuse ce jour-là !

 

Merci

MER-CIL

pour tout ce qui jaillit de vous,

de plaisir, de tendresse et d’art …

 

Je vous remercie TOUS

présences toutes proches ou lointaines,

vos auras

si aimantes, si légères,

étaient bien là !

 

Une par une,

un par un,

je viendrai de mon affection

rendre hommage

aux intentions et présents

qui me furent offerts,

dans leur robe de Cendrillon !

 

« Ecoute le silence …

Il est toujours entouré d’une foule en émoi  « 

 

(Sabine)

 

 

Tendre-aimant ………

 

Je te tenais rarement la main sur le chemin de l’école, la lâchais pour aller batifoler devant, courir, sauter dans les flaques, tu me disais de revenir et je te défiais alors gentiment ….

Quel bonheur de t’avoir eue et de t’avoir encore !

(A ma grande soeur Kathy)

 

Et quel délice de vous accueillir aujourd’hui …

 

 

Nous sommes partis voir danser la mer en robe d’écume…

 

P1110138 (Copier)

 

 

 

Je me mis à à traîner, traîner …

Me perdis dans les mots des sarments, ôtai à la diable mes chaussures pour sentir le sable …

Je connaissais déjà les tons que je choisirais pour ce billet, 

des tons de l’enfance,

doux et parfumés à l’eau de rires !

 

P1110147 (Copier)

 

 

 

Ce héron n’en a que faire …

Il semble ignorer notre passage  et attendre une autre histoire …

Je l’imagine alors être d’un autre monde !

 

P1110149 (Copier)

 

 

 

 

Et j’ai envie de baptiser cette image  « rencontre aux chandelles » 

 

P1110157 (Copier)

 

 

 

 

Ils s’aimaient d’amour tendre …

 

P1110160 (Copier)

 

 

   

Et leurs baisers s’inscriront peut-être un jour sur ce livre,

qu’un oiseau lira en souriant …

 

P1110162 (Copier)

 

 

 

 

« La penseuse de rondin » 

 

P1110166 (Copier)

 

 

 

 

P’tit festin improvisé,

aux bords de notre bassin !

 

(Ne me cherchez pas, je suis encore et toujours « derrière » …  l’objectif cette fois !)

 

P1110175 (Copier)P1110176 (Copier)

 

 

 

 

Que de souvenirs en …bois de rêve !

 

P1110180 (Copier)

 

 

 

 

Nous n’aurons fait que …

recueillir l’instant,

comme le bon lait chaud au pis …

 

P1110183 (Copier)

 

 

 

et entendre,

dans chaque partage ….

 

 

P1110193 (Copier)P1110212 (Copier)

 

 

« frétiller des milliers d’étoiles » !

 

 

——————-

 

Je suis en « semi pause » et passerai vous voir dès que je peux…

Quelques soucis d’ordre professionnel m’occupent l’esprit et accaparent mon temps (!).

Mais les obstacles servent aussi à avancer, j’en suis convaincue !

 

 

 

De retour …

 

Je suis revenue, rêve à nu, rêve ému …

depuis déjà quelques jours !

Durant notre absence, je ne sais quel furtif chemin empruntent Noé, notre chat roux, et nos deux corbeaux ?

Ce n’est qu’après avoir senti à nouveau notre présence , au bout de deux à trois jours, qu’ils réapparaissent dans les lieux, inlassablement posés à leur place habituelle …

L’un sur la chaise longue et les deux autres sur les peupliers !

Exquisement être-ange …….

 

Je retrouve aujourd’hui, avec une fringale non encore assouvie, notre marmaille d’oiseaux claironnant dans le laurier, l’épervier et la cigogne planant avec grâce  au-dessus du marais à grenouilles, la voix du pic vert, du coucou, des tourterelles …..

Seule manque à l’appel depuis notre départ la petite chouette sur le pêcher !

Quelqu’un, parmi vous, l’aurait-il croisée ?

 

 

P1090822 (Copier)

 

 

 

Entre travail, maison, jardin, famille et …ce soleil qui n’est pas éternel,

j’essaierai de me frayer un sentier qui me fera trouver ce « TANT » si cher à nos échanges !

Et puis  il faut dire que, parfois, j’aime aller noyer ce TANT dans …….

les yeux de cet enfant !!!

 

 

P1100134 (Copier)

P1100137 (Copier)

 

Kewan à la « Doisneau » !

 

P1100104 (Copier)

P1100108 (Copier)

 

 

A bientôt, avec z’ailes ………

Zèle-aimant !

 

 

Quelque part en atlantique …

 

Il y avait ça et là des chants de carillons orchestrés par un vent joueur, des couleurs indiennes et de larges chapeaux aux hanches de rêve, des effluves d’encens et de savons,  secrètement enlacées, et des légendes à imaginer à chaque ruelle …..

 

P1090632 (Copier)P1090634 (Copier)P1090635 (Copier)P1090639 (Copier)

 

 

 

 

Et puis, il y avait ce …

« Joueur de Hang »,

qui nous a extraordinairement fascinés !

 

P1090640 (Copier)P1090641 (Copier)

 

 

 

C’était il y a…déjà deux week ends !

 

Que j’aimais cet hier et ces instants partagés avec …

comment l’appelais-je déjà dans mes écrits ….?

Vous vous souvenez de …ce « peintre bohème à l’esprit voyageur » ?

Oui, c’est ainsi que je l’appelais, mon unique soeur aînée, venue passer quatre jours avec son coéquipier de vie…

 

Peu avant leur arrivée, nos oiseaux avaient commencé à déserter notre jardin (FOU RIRE), alertés par leur infaillible flair de senteurs quelque peu bizarres et inhabituelles !

« Ah, ces gins de Ch’nord qu’on suit à la trace du maroilles qui suinte ! »

Mais, ça valait la peine pour déguster cette succulente tarte …au maroilles, bien sûr , je veux !

 

P1090649 (Copier)P1090651 (Copier)

 

 » Merci soeurette, tu nous l’as véritablement poétisé au coeur des papilles ce fromage de caractère…

Quant à toi,  Lola, c’est fou ce que tu peux faire preuve d’un sens géométrique pointu parfois et surtout selon …! »

 

 

Nous avons aussi lissé nos yeux de pierre blanche , celle de Crazannes, qui est plus douce que la chair des nuages …

Nous l’avons touchée, respirée, et entendue parfois pleurer dans ses contours …

 

P1090604 (Copier)

 

 

 

Et la Charente s’était faite tellement belle, toute vêtue de printemps et de fraîcheur d’antan …!

 

P1090622 (Copier)P1090618 (Copier)P1090628 (Copier)

 

 

 

Les troquets se souviennent encore de nos rires et les rues de nos pitreries …

 

Qu’il est bon de se retrouver, toutes générations confondues, et de mêler nos instants avec naturel et fantaisie comme on se plairait à fondre les couleurs d’un tableau …!

 

P1090629 (Copier)

 

 

 

Et le temps file file, avec nos émotions sous le bras …

Il doit forcément tout écrire quelque part ,

sur une moleskine en jolie soie de ciel  !

 

 

P1090660 (Copier)P1090642 (Copier)

P1090653 (Copier)

N’essence

 

 

L’enfant naît, contre l’écorce de son histoire, la sève du bonheur coulant déjà dans son regard …

                                                                                       (Sabine)

 

 

P1090335 (Copier)

 

 

 

La petite soeur de Kirikou est née le 7 avril et porte le doux nom d’Esaïah …

 

P1090456 (Copier)P1090437 (Copier)

 

 

« Cette fleur-là,

et bien plus que toutes les autres,

je vais l’arroser de tout  plein d’amour ! »

(Kirikou)

 

 

P1090443 (Copier)

 

 

Pour toi Esaïah,

l’éclat des genêts rendant fou amoureux l’océan …

 

Une mamie heureuse.

 

 

Au charme-aval !

 

Il y avait …

des  géants, des faiseurs de brume, des créatures être-ange, des machines fantastiques …

Réveillon en haillons de rêve, féeriques fées-haies-rient, 

nous n’oublierons jamais cette nuit !

Ce fut comme si

nos yeux avaient dansé sur les cheveux de la lune …

J’y entends encore

les folles orgues de barbes-à-rires !

 

 

 

P1090120 (Copier)P1090111 (Copier)P1090112 (Copier)P1090130 (Copier)P1090102 (Copier)P1090138 (Copier)

 

 

On se retrouve dans quelques jours,

sur les rives de mon ruisseau espiègle …!

 

 

 

De l’été à l’automne …

 

 

De l’été à l’automne 

De lait-thé à l’Oh-tonne …

Que la vie eut les lèvres douces

et le coeur passion !!!

 

 

« Dans cette maison familiale, dont les ruelles grouillent de chants d’oiseaux, j’ai …

réuni des fleurs sauvages, touché les arbres, joué à cache-cache avec le soleil, près des flammes rêvé de sentiers de brousse et bu la pluie à grandes gorgées en verts de rires ! « 

Le petit Kirikou.

 

 

 

P1080451 (Copier)P1080742 (Copier)P1080466 (Copier)P1080480 (Copier)P1080741 (Copier)P1080614 (Copier)

 

 

 

 

 » Moi aussi j’aime la pluie, kirikou !

Surtout lorsqu’elle me fait quitter tôt le duvet  pour aller y courir dessous et rencontrer des coeurs sur le marronnier où je m’étire » ….

Mamie vent.

 

 

P1080500 (Copier)P1080503 (Copier)

 

 

 

 

 » Et papi, lui, il sait parler aux oiseaux !

Il les tient dans ses mains comme des joyaux …… »

De Kirikou pour mon « papi ailes »

 

 

P1080413 (Copier)

 

 

 

 

Et, de nos mains de femmes,  soeurs,  mère, nous avons …tourné, pétri, façonné !

De ce mélange de patience et d’amour, en sont nées bonnes tartes, soupes, confitures , galettes de manioc …..

 

 

P1080578 (Copier)P1080512 (Copier)P1080702 (Copier)P1080693 (Copier)P1080508 (Copier)P1080457 (Copier)

P1080505 (Copier)

 

 

 

 

Ailleurs, dans un parfum étourdissant de boutiques et d’écume,  le ciel s’est souvenu d’un tissu, des plus exceptionnels, en fibre de tendresse …

 

 

P1080562 (Copier)P1080526 (Copier)P1080535 (Copier)P1080517 (Copier)

 

 

 

 

 Quand le soleil se couche, juste avant de partir en voyage, vêtu de sa belle tunique étoilée, il nous laisse à chacun et chacune, quelles que soient notre origine et les composantes de notre écorce….

un billet pour les airs !

 

 

P1080685 (Copier)

P1080676 (Copier)

 

 

 

 

« Chut,  silence l’arbre …! Nous allons nous planquer dans la foule toi et moi …

 

 

P1080654 (Copier)

 

 

…   pour enfin pouvoir rêver tranquille !!!

 

 

P1080658 (Copier)

 

 

 

Et si nous faisions le chemin en canoë ? « 

L’espiègle kirikou.

 

 

P1080682 (Copier)

 P1080684 (Copier)

 

 

 

 

 Il y a ainsi des kayakistes sur herbe et d’autres … « en herbe » !!!

 

 

P1080661 (Copier)P1080664 (Copier)P1080662 (Copier)

 

 

Ah …enfin une belle synchro !!!

 

 

P1080644 (Copier)

 

 

 

 

  » Le feu chante à foison, réchauffant mon pyjama …c’est l’automne !

Encore un soir ou deux puis nous regagnerons notre nouveau nid.

 

 Ne sois pas triste, Cannelle, nous ne serons vraiment pas loin …!!!

 

 

 P1080863 (Copier)

 

 

 

Nous reviendrons et ce sera encore la fête…! »

Doux Kirikou.

 

 

P1080836 (Copier)P1080433 (Copier)P1080489 (Copier)

 

 

 

 

 Alors …

Prêts pour un autre feu de camp ?

 

 

P1080579 (Copier)

l’atelier de Lola en fête !

 

 

  

Est-ce une raison pour souffler toutes les bougies du gâteau d’anniversaire à maman ?

 

 

P1080868 (Copier)

 

 

 

 

Il reste un peu de cidre ,  ça vous dit ?

Je vous le mets au frais !

 

Mais …

je vous entends continuer à applaudir !

Vous ne parvenez donc pas à quitter le spectacle ?

De la tendresse, vous en voulez encore !!!

 

Avec plaisir

je vous en ressers !

 

 

P1080407 (Copier)P1080581 (Copier)

 

 

 

A bientôt …

(je passe dès que je peux chez vous …vous m’gardez un p’tit moût ?)

 

 

 

Follement bonheur

 

 

 

 

Quelques cerises, une voiture d’enfant, et voici mes souvenirs lascivement étendus dans le bel hamac de la vie,

Des cris d’enfants résonnent encore en moi, 

et je repense à tous ces jours, ces mois si « move-mante-eh » … 

Ils défilent dans mon coeur, béats, comme sur une pirogue en eau douce !

 

A commencer par ce mois d’avril, qu’on appelle aussi le « mois des fous »…

Normal, c’est celui au cours duquel je naissais !

Mais ma soeur aussi ….Bah, quelle famille !!!

Elle fêtait de surcroît ses 60 ans cette année, l’occasion pour moi de retourner en famille dans mon fief natal, ce cher « Plat pays » que Brel sut si magnifiquement évoquer !

Un voyage tout en « poussées d’adrénaline », notre voiture étant tombée en panne au Havre !

Il nous a ainsi fallu rejoindre la région lilloise en voiture de location, puis passer 48 heures sur la route afin d’amener notre voiture chez nous et de remmener dans la foulée le camion porte-voiture ayant servi à la transporter …

Je vous entends pousser d’effroyables soupirs et vois d’ici vos fronts  moites,  ruisseler de fatigue  !

Mais non, remettez-vous, car si vous saviez comme le Havre, où nous nous sommes rendus rien que 3 fois (Rires), c’est ….Chouette !!!

(je vous en parlerai d’ailleurs une prochaine fois)

Pour l’heure, ne nous attardons qu’au « pur plaisir de l’instant »  et regardez plutôt ces images …

Rien que pour voir ce visage, ça valait le coup non ?

Mais qui vient de dire  « Et pour les bulles aussi »  ???

 

 

 

 

Ma grande soeur

 

 

 

 Et puis avril fut aussi le mois où nous avons accueilli notre « petit loulou des îles » et sa maman …

Instants de  « tendresse inoubliable » !

 

 

 

 

et mes …. 56 ou 551 ans ???

Pfffff  que le temps passe vite !

 

 

 

 

Puis vint ce sacré mois de mai ….!

Un mois tout emmêlé d’excitation, de crainte et de fièvre, à préparer cette fameuse « fête surprise » que vous attendez toutes et tous, n’est-ce pas chers lectrices et lecteurs ? 

Un mois qui connut également ses belles poussées d’adrénaline avec ce kayak, cadeau d’anniversaire (en vue de la même « fête surprise »), qui dut être fabriqué dans l’urgence suite à une erreur informatique, et ces violents coups d’orage et de vent prévus pour le Jour « J » …et j’en passe !

 

Nous préparions en effet, mes enfants et moi, les 50 ans de Patrick, mon compagnon et « coéquipier de vie » (Oh, que j’aime cette expression) depuis 18 ans.

Et nous le faisions dans …le plus strict secret !

Enfin, nous  le « tentions » (vu nos natures quelque peu « instinctives » !), ce ne fut pas facile tous les jours, voire infiniment cocasse par moment !

 

D’ici le 9 juin, date fatidique, nous ne disposions que d’un bon mois pour trouver les invités (je réussirai à rassembler une petite quarantaine de personnes), trouver aussi le cadeau, le menu, l’animation ….etc etc !

 

Mais, déjà, humons HUMONS de tous nos sens le p’tit air, ouah, très euphorique, qui régnait dans la maison, quelques jours avant la « fête surprise » !!!

Entre nos superbes goûters improvisés,  les « arcs-en-fleurs » de mes enfants pour la fête des mères, parvenus jusqu’à moi en retard, tout essoufflés et rouges de bonheur (le magnifique bouquet de fleurs des îles de ma fille aînée « Gwen », la touchante brassée de fleurs des champs de ma fille Lola, portant un poème de son cru écrit sur parchemin) et le délicieux camaïeu  orangé de mon compagnon, offert sans occasion précise juste …par amour !

 

 

 

 

 

 

Et si on s’préparait un p’tit goûter tous les deux ?

 

 

 

 

 Et, nous voici à la veille du jour « J »

J comme Joie, Jubile, Jeux, Jungle, Java, Jongle, Jus, Judicieux …….

Dans la cuisine, pas un seul ustensile, pas une seule marmite, ni un seul pot ou saladier ne connurent de répit …TOUS furent monopolisés  pour ce « marathon des saveurs » que ma fille « Gwen » voulut à tout prix réaliser « seule » (pour la pièce montée) ou avec l’aide de son amie « Manon » (pour l’entrée et le plat principal)  : un travail « titanesque » , même si chaque fait et geste avaient été orchestrés d’avance !

Un méchoui était prévu au départ mais, vu l’ampleur de la tâche, j’ai préféré l’oublier …!

 

Vu que Patrick ne devait rien savoir, un scénario minutieux fut conçu également à l’avance afin de l’occuper la journée entière, et ce jusqu’au lendemain : nous devions tous les deux quitter les lieux pour midi !

Nous sommes donc allés manger en tête à tête au restaurant, puis, nos amis du Gua (« Christian et Laurence » pour ceux et celles qui ont en mémoire les instants précieux de mon blog) nous ont invité à venir boire le café chez eux, d’où Patrick est resté « séquestré » (sourire) jusqu’au lendemain midi !

Entre temps, et de façon à ce que je puisse aller vaquer à mes occupations d’anniversaire, un coup de fil devait me faire revenir au bercail … Ce fut « la panne informatique » sur mon ordinateur, soit-disant survenue suite à une mauvaise manipulation de « Manon »  (Tout le monde sait que le temps ne se compte pas en informatique !)

Ingénieux, non ?

Je n’en suis en effet revenue que vers les 21 heures, pour partager une soirée improvisée chez nos amis et y rester dormir avec Patrick …!

Ne me demandez pas si j’ai bien dormi …Quoique les quelques ballons de vin blanc (Ah, pas plus de 3 !) accompagnant les fruits de mer, amoureusement cuits au four avec un beurre d’ail, m’y ont tant soit peu aidée !!!

Je me suis par contre réveillée avec des maux de crâne en cruels coups de marteaux..Stress ou vin blanc ? Vous pencheriez pour quoi vous ?

 

Nous étions au matin du jour « J »  !

Après un p’tit déj. traînant en longueur, quelques massages et une séance de Reiki pratiqués par notre amie Laurence, nous attendions secrètement le feu vert de nos filles, le coeur battant à tout rompre , pendant que l’intéressé semblait de plus en plus amusé par notre scénario …!

Et qu’il fut long à venir ce feu vert, nous permettant de revenir à la maison, les invités arrivant au compte-goutte.

Quand il fut donné, il restait encore à passer une épreuve, celle de faire diversion au moment où je m’engagerai en voiture sur le sentier menant à notre logis, afin que Patrick ne voie pas les deux tonnelles de jardin, d’un blanc relativement lumineux, abritant les tables de réception …Ce qui tenait de la mission impossible !

Il les vit, bien sûr . Toutefois,  n’apercevant aucun véhicule dans la cour, il se trouva bien perplexe quant au sort qui lui était réservé…

Ma fille « Gwen » se tenait sur le perron. Nous entrâmes et là, comme surgis de nulle part, les invités, cachés dans le hall, se mirent à entonner un « Joyeux anniversaire… »  INSTANT EMOTION  !

 

Je ne puis vous offrir aucune photo de cet instant, dommage. En revanche, j’en ai bien d’autres dans ma musette …on les sort ?

(Je n’ai pas réussi à prendre tout le monde, que ceux ou celles qui ne figurent pas dans ce pêle-mêle ne m’en veuillent pas !)

 

 

 

 

  

 

 

Ce jour-là, des enfants sont venus lui porter de zolis zolis bouquets …

 

 

 

Ces images vous ont donné faim ? Rien de vraiment étonnant !

Au menu :

Crevettes à l’angolaise

Agneau mariné façon méchoui et Merguez au feu de bois, avec tajine Zitoune

Pièce montée et jus de Bissap « macéré maison ».

 

Et vous allez en sortir « grisés », croyez-moi !!!

 

Nos « artistes culinaires, j’ai nommé « Gwen « et « Manon », ne dormiront que deux heures pour venir à bout de ce festin …

De ses petites mains de fée, ma fille « Gwen » réalisera seule la pièce montée, rien que …six heures de travail !

 

 

 

 

 

D’autres petites mains de fée, celles de mon autre fille « Lola » , qui s’est occupée de toute la partie artistique et déco.

On jette un p’tit coup d’oeil ?

Entre ses examens de fin d’année et ses championnats régionaux d’athlétisme du 8 juin (veille de la fête), la partie fut un peu serrée …!

 

 

 (Les badges n’ont malheureusement pas été distribués, par crainte d’abîmer certaines robes) 

 

 Vous êtes-vous suffisamment abreuvés de  » Bonheur »  ?

Si oui, il ne vous reste plus qu’à signer le livre d’or et à emporter cette chanson, revisitée pour la circonstance (elle fut entonnée en choeur lors de la remise du cadeau), et je veux entendre vos belles voix percer les nuages !!!

 

REPRISE DE LA CHANSON « SANTIANO » d’Hugues Aufray.

 

C’est un fameux kayak fin comme un oiseau
Hisse et ho, sacré radeau !
De belles ailes en forme de pagaies
Tu s’ras fier de nous y emmener.

( REFRAIN )
Tiens bon la rame et tiens bon le vent
Hisse et ho, sacré radeau !
Si Dieu veut toujours droit devant
Tu iras jusqu’aux plus chouettes cours d’eau.

En chemin, ne le porte pas sur ton dos
Hisse et ho, sacré radeau !
Drôlement plus lourd qu’un sac à dos
Tu ruissellerais dur sous ton poncho.

( REFRAIN )

On prétend que sur l’eau les richesses coulent à flots
Hisse et ho, sacré radeau !
On trouve l’or dans le coeur des matelots
Dans les yeux d’un marin brillent tant de joyaux.

( REFRAIN)

Aujourd’hui, on vient vers toi chargés d’un cadeau,
Hisse et ho, sacré radeau !
Puisé loin au pays de tes rêves
Afin qu’à ton tour tu fasses une trève.

Tiens bon le cap et tiens bon le vent
Hisse et ho, sacré radeau !
Vers le royaume des libellules
Tu chanteras jusqu’au crépuscule.

 

…….

 

Et j’ai gardé pour la fin une oeuvre culinaire, qui remporta  un succès fou « le planteur » !

Oeuvre réalisée par une artiste que vous connaissez déjà toutes et tous, amis lecteurs …

Si on allait plutôt nous rendre à son buffet ?

 

   ICI 

 

A bientôt, entre deux gorgées de « bonne-heure » !!!

 

 

————————–

 

 

 

Partage

 

 

Je suspends quelques instants ma pause pour vous souhaiter de Merveilleuses Pâques,

et vous offrir ce « repas-partage », fait de saveurs simples  !    

   

 

 

 

 

 

 

J’envoie également vers le ciel

une pensée toute particulière à notre « Line » pour qui les Fêtes de Pâques, vénérées sur son île de Beauté, avaient une valeur immense ,

et une seconde pensée à mon ange, que j’avais l’habitude d’aller réveiller, le matin de Pâques, avec des chocolats et un baiser tendre sur le front … 

 

je leur offre ce modeste tapis de perles,

 

 

 

 

 

et ces quelques roses folles !

 

 

 

 

 » Les évènements de notre vie ne se suivent pas en
solitaires…
En les regardant d’en haut, on se rend compte qu’ils
forment un magnifique bouquet ! »

 

(Extrait de mon livre « citer la vie »)

 

 

A bientôt …

je peux ainsi poursuivre ma pause plus sereinement !

 

 

Juste envie …

 

 

Juste envie de vous offrir …

 

 

quelques perles de lune,

enrobées de soleil ,

 

 

 

P1060185--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

 

(et j’ai vu, regardez,

j’ai vu le soleil

se jeter à l’eau pour ………


 

P1060194--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

 

y repêcher un coeur !)


 

P1060196--Copier-.jpg

 

 

 

 

 

 

un rire de roi

fou de chocolat

(je n’ai pas eu la fève !)

 

P1060206 (Copier)

 

 

 

 

 

et un brin de ciel

en vague à l’âme

qui rêve de mer

et en divague !

 

 

P1060211 (Copier)

 

 

 

 

voguez, croquez, jouez

toujours je partirai pour vous

contre vents et marées

à … la pêche au bonheur !

 

 

et, pour ceux ou celles qui ne l’auraient pas encore lu et écouté,

ne partez pas sans découvrir le beau message de fraternité quelques pas plus bas
!

 

Post-Scriptum

 

 

 Je marche et j'écris pour "Aimer"...Chacun de mes pas, chacun de mes mots me faisant tout à la fois renaître et ouvrir les bras ! La photo est aussi ma plus fidèle compagne...Elle est ma balise sur les sentes de l'émotion et du temps, le repaire occulte de ma poésie.

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris à nos silences à devenir magiciens,

à faire crépiter des flammes dans l'antre de nos ciels gris

ou faire couler,  entre les pierres de nos coeurs en ruines, des rivières enchantées ?

Non, bien sûr que non !

Cette magie est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

Soutenez

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si vous souhaitez en emprunter, pourquoi pas ? L'émotion est à tout le monde ! Faites-le moi juste savoir et pensez toujours à relier votre désir assouvi à un lien vers mon blog ...MERCI !       Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !