Clins d’oeil

Au jardin des anges

 

 

Sous l’oeil déconcerté du feuillage,

deux feuilles mortes se regardaient …

Savait-il que la vie n’a pas d’âge

lorsque deux êtres ont décidé de s’aimer !

 

(Sabine)

 

 

P1090052 (Copier)

P1090048 (Copier)

 

(Pour le partage de grainesdevie : photos prises en décembre)

 

 

Bon hiver, soyez ... »Ivres-vert » !

 

 

En écoutant le vent

 

 

J’ai pris, en ce dimanche d’un froid cuisant comme le fouet,  ce chemin ordinaire et fort bitumé, entre marécages et maïs, où l’on a instantanément tendance à penser qu’il ne s’y passera désespérément rien …

Et comme le vent ne cessait de parler, de « me » parler peut-être, je me suis imaginée une histoire …!

 

C’est l’histoire du vent qui me demandait d’en faire le prétendant  le plus rayonnant, le plus épanoui, au bal de l’hiver…

Alors, j’ai cherché sur le chemin les plus séduisants effets qui pourraient orner son grand chapeau !

 

D’après vous, qu’aurait-il choisi ?

 

J’en ai trouvé, pour ma part, quelques-uns susceptibles de lui plaire …

 

Et ma ballade toute ordinaire et presque triste,  au visage exsangue, emmitouflé dans son vieux châle aux couleurs défraîchies,  a pris soudainement des airs de « princesse délicieusement mystérieuse  » !

 

Voyez un peu ce que j’ai confectionné pour ce danseur hors norme :

 

 

Venue d’en Oh !

une pétale d’arbre

et en île d’herbe

une fleur paréo …

 

 

P1080968 (Copier)P1080993 (Copier)

 

 

 

Une boucle folle

éprise de safran

et un regard d’enfant

à l’effet tourne-sol …

 

 

P1080984 (Copier)P1080979 (Copier)P1080988 (Copier)

 

 

 

 

Un bel harmonica

en accroche-merveilles

pour rêver de java

sur une or-éole de soleil …

 

 

P1080987 (Copier)P1090004 (Copier)

 

  

 

Et j’ai même trouvé celle qui l’accompagnerait à ce bal de l’hiver …

Elle dormait sereinement

la paupière lourde baissée.

Sa petite bouche d’ange

et son nez effacé

inspirerait mille menuets !

 

 

P1080983 (Copier)

 

 

 

 

Laissons-nous 

vibrer, valser, bercer

étourdir, rire et dire …

Et peut-être que

tout ce que l’on croyait insensé

ou nommait  féerie

n’est finalement pas si loin de nous,

juste à côté !

 

 

Il glisse, il roule alors

à flanc de splendeur

comme des lianes de fleurs !

Ce sont nos yeux et notre coeur

qui coulent

sur les chemins du monde,

faisant naître à la ronde

entre les douces pierres de l’âme

des symphonies de cascades

qui enchantent

et se laissent enchanter …

Soyons comme l’enfant

lui non plus ne cherche rien,

il se laisse juste emporter

par le souffle des êtres 

et des choses,

leur chant mélodieux

ou engagé !

A la seule différence

que lui  sait

y prêter l’oreille

et que son oreille

sait entendre

et écouter …!

 

(Sabine)

 

 

———————

 

 

J’offre cette page à mon amie « Evajoe », pour illustrer la rencontre de mots proposée au sein de sa communauté   et dont le thème est :

« la plume et le rêve »

 

La plume est voyageuse

et le rêve baroudeur !

Tous deux formant un duo fabuleux,

gourmands comme ils sont d’instants authentiques,

que la sérénité éveille et nourrit ….

 

Je n’ai pu faire autrement que d’illustrer de photos !

Car, comme souvent chez moi, la photo concrétise le rêve de ma plume …

(j’espère ne pas être « hors sujet » !)

 

Je crève d’envie, moi aussi, de créer ma communauté !

Elle s’appelerait :   » sur les chemins d’oh « 

Vous viendrez y poser, entre autres,  tous vos grands et petits rien

qui enchantent votre vie …

 

Mais le temps me manque déjà terriblement pour réussir à tout concilier …

Alors,  avec une communauté en plus (!!!)

 

J’espère pouvoir …

un jour …

« Un jour, un rêve » !

 

 

Sur le chemin du verbe ailer….

 

 

Vers la claire fée-t’AIME

M’en allant cheminer

J’ai trouvé l’âme si belle

Que je m’y suis ailée …

 

Il y a longtemps que je vole

Jamais ne m’arrêterai !

 

(Sabine)

 

Je ne sais si le verbe « ailer » existe et peu m’importe  !

Je m’aile, tu t’ailes, il s’aile …c’est joli non ?

 

 

Sur le Compostelle alsacien …

 

P1070848 (Copier)

P1070450 (Copier)

P1070591 (Copier)

 

 

 

Que j’ai hâte de vous faire partager ce divin voyage « en entier »  !!!

 

 

———————–

 

Vraiment peu présente ces derniers temps, encore moins que les autres jours (ce qui n’est pas peu dire, sourire !)

Je sors d’une hospitalisation d’une semaine.

Rien de méchant pour l’instant, la situation ayant été prise à temps.

Une opération est prévue en janvier.

Devant me ménager, je serai peut-être plus présente à vos côtés (encore une fois rien de bien sûr me connaissant, rires !)

J’entame dès décembre par contre mon projet de « lecture par enregistrement destinée aux malvoyants »

(N’attends plus que le RV de formation  pour installer le logiciel et voir d’autres détails purement techniques….)

Je passe vous voir dès que je peux, vous êtes …

« ma source d’OH clair »

Châle-heureuse-aimant MERCI pour vos messages,

délicieux quartiers de soleil déposés sur mes pages !

 

 

 

Encore un peu d’eau en vagues d’oh ….

 

 

Vague à l’âme

en vagues d’oh,

Tout était déjà

ce matin-là

« présage d’eau »  …

 

 

 

le ciel subtilement lourd,

et, là-bas, tout au loin,

l’arbre parapluie,

 

P1060095 (Copier)

 

 

 

 

les sentiers d’herbe,

devenus quais des songes,

 

P1060096 (Copier)

 

 

 

 

les rives à compter les fils d’or

de l’infini …

Un + un = mille

mil à partager

mie-lie-AIME

lorsque les chiffres content

toute raison s’endort !

 

P1060104 (Copier)

 

 

 

 

Et les oiseaux sont arrivés,

par mille-liés

en cohorte d’élèves

curieux et épris,

apprendre cet infini

par coeur

sur le bout de leurs doigts …

 

P1060100 (Copier)

 

 

 

 

Du fond de ses prières,

le pèlerin les avait entendus !

 

P1060112 (Copier)

 

P1060115 (Copier)

 

 

 

 

Baigné d’amour soit

le toit qui accueille

des chemins la soie du coeur

et du coeur le don de soi …

 

 

P1060118 (Copier)

 

 

 

 

Un, deux, trois

j’ai rencontré l’émoi

 

P1060122 (Copier)

 

 

 

 

Un, deux

je recule d’un pas,

croyais le connaître

l’avais pourtant appris

par coeur

sur le bout de mes doigts …

 

P1060136 (Copier)

 

 

 

 

Un, deux, trois

je repars

un peu plus riche qu’autrefois,

 

P1060123 (Copier)

 

 

 

 

avec des grappes d’or

entre chaque sillon de doigt …

 

P1060140 (Copier)

 

 

 

 

———————-

 

Je viens vous dire ici combien vos  mots laissés dans mes allées fleurissent ma terre…

Ils sont tout à la fois

pluie, soleil et même vent,

chacun à sa façon

faisant germer dans mon coeur

l’envie de créer toujours et encore

et de marcher en aimant le lointain …!

 

Humblement 

MERCI !    

 

 

Baladins …à vos marques, prêts ?

 

Prêts, mais à quoi ?         

                          A rire d’un rien ou  rêver tout haut d’infini ….

Et pour les  marques alors ?

                      Choisissez celles qui vous plairont, selon vos lignes d’horizon …

 

Vous voulez partir de la mienne ?

La voici !

                                                                                       

 

 

  

 

Vous vous souvenez de cette p’tite ballade autour de chez moi, avec ce vieillard à la longue barbe dans laquelle je vous invitais à venir cueillir des étoiles,  la rivière de l’Arnoult,  les caravanes de corbeaux, parfaits saltimbanques,  installées sur les marronniers, et les affreux grêlons qui nous tombèrent sans pitié dessus  ?

Bien que le temps ne m’en laisse pas trop le loisir en ce moment, j’y suis retournée avec mon fidèle « coéquipier de chemin » !

 

Et je voulais juste vous dire (mais vous le redirai encore et encore) que rien n’est jamais pareil, même lorsque nous croyons tout connaître d’un lieu (et il en est d’ailleurs de même pour tant de choses !).

Contemplez plutôt ….non, redécouvrez …!

 

 

 

 

Et, en marchant…

j’ai fait éclore, dans le ventre chaud de mes pensées, ces  sauvages émotions …

  

 

  » De l’éclat de nos vies nous sommes les joailliers, sertissant sur nos craintes des silences en perles d’or et sur nos rires à venir des cascades de diamants  »  (Sabine)

 

 

 

 

 

« A chaque étincelle de joie,  notre âme se souvient de la moindre lueur, du moindre son, comme si elle venait d’admirer le plus prestigieux des feux d’artifice  »  (Sabine)

 

Mais …

Si elle reportait la beauté de chaque instant dans un grand livre ?

Oh ! oui, cette simple idée m’exalte !

A quoi ressembleraient alors ses pages …

Pages d’herbier ou feuilles de partition ?

Qu’en pensez-vous ?

 

 

 

 

 

Ce jour-là, je m’en souviens encore, car il était humble !

Nous nous sommes gavés de lumière, d’amour, de mûres, d’intemporel …

Et

comme ce fut bon !!!

 

 

Dans la main de mon compagnon 

 

 

Venez venez vous servir,

ces joyaux de la terre sont à tout le monde !

 

 

_______________

 

 

Je ne vous ai pas oubliés …

Ce chemin virtuel, vous le savez maintenant, compte autant pour moi que mes plus chers chemins parcourus à pied !

Quelques jours avant le 15 août, ma fille aînée « Gwen », en situation particulièrement difficile, nous a appelés.

Elle est donc chez nous depuis avec son petit « kirikou des îles » (notre petit-fils) et nous lui avons trouvé dès lors un logement à une quinzaine de kilomètres de la maison qu’elle occupera à la mi-octobre avec son enfant.

Il a bien sûr fallu transférer et établir des tas de dossiers, vu qu’elle change de département en venant s’installer en Charente Maritime.

Aussi, entre les méandres administratifs et l’aménagement à venir, nous sommes pris dans un sacré tourbillon !!!

D’autant plus que je vais être  à nouveau mamie !!!!!!!!

 

Escapade …

 

 

Trésor de mon jardin 

 

 

Notre âme est ce phare invisible dont la lumière scintille à l’arrière de nos pas …

                                                                                  (Sabine)

 

                        

Antre-temps

 

 

 

 

Un gant qui sèche au soleil,

Le chat qui s’étire,

Quelques feuilles chantant le fruit vermeil…

En rose, en vert ou en ciel,

A m’en étourdir,

Mon âme dans le simple se mire !

 

(Sabine)   

 

 

« Au carnaval de ris-haut « 

 

 

Au carnaval de ris-haut

regardez,  regardez …

 

Le vieil arbre porte un paréo

tout brodé de caresses, 

et les fleurs cordöes

se sont maquillées d’or

de feu

et de soleil !

Sur les sentiers volent à tout vent

des rubans de coulent-heures

Et ma plume sur les monts de terre

danse

comme une folle

en sublime pull-aux-vers ….

 

(Sabine)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Danser matines

 

P1060481--Copier-.jpg

 

marcher

sur les pas d’un matin

imbibé de merveilles,

 

voguer

sur les clapotis du temps

en pirogue de rêve,

 

P1060485--Copier-.jpg

 

mêler

à la symphonie du vent

les battements de son coeur,

 

et se sentir

viscéralement éveillé

à l’appel du bonheur !

 

 

(Sabine)

 

———————-

 

Je n’ai pu résister à vous adresser ce p’tit clin d’oeil matinal !

 

Je ne suis pas encore allée cogner à la porte de chacun et chacune d’entre vous, mais
………..je suis en chemin !

 

Dans le même temps, j’analyse un nouvel espace pour vous accueillir, en attendant le
transfert d’Overblog.

Oh ! soleil

 

 

Quand la tristesse des saisons trébuche,

elle fait tomber de ses poches de bien jolis trésors !

Ce matin, en chemin, j’y ai trouvé ce ….

 

 

bilboquet !!!

 

 

                         
                  

 

 

P1060237--Copier-.jpg

 

 

 

 

Il vous plaît ?


Post-Scriptum

 

 

 Je marche et j'écris pour "Aimer"...Chacun de mes pas, chacun de mes mots me faisant tout à la fois renaître et ouvrir les bras ! La photo est aussi ma plus fidèle compagne...Elle est ma balise sur les sentes de l'émotion et du temps, le repaire occulte de ma poésie.

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris à nos silences à devenir magiciens,

à faire crépiter des flammes dans l'antre de nos ciels gris

ou faire couler,  entre les pierres de nos coeurs en ruines, des rivières enchantées ?

Non, bien sûr que non !

Cette magie est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

Soutenez

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si vous souhaitez en emprunter, pourquoi pas ? L'émotion est à tout le monde ! Faites-le moi juste savoir et pensez toujours à relier votre désir assouvi à un lien vers mon blog ...MERCI !       Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   C'est ICI  

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !