A vous !

Entre deux pages …

 

Mon livre, toujours lui, encore luit, me fait retrousser les manches jusqu’au ciel …!

Cette ère d’absence n’en est pas une, bien au contraire, elle me rapproche même un peu plus de vous chaque jour, mettant toute mon ardeur à défendre tout ce que vous aimez cueillir sur mes pages …

 

Et puis …

 

N’était-ce pas à travers le souffle de l’absence que se mesurent toute la richesse et la beauté d’une présence …Merci, MERCI à vous !

Que votre année et toutes les autres soient toujours parsemées de merveilles, petites ou grandes, qu’importe !

Je vous souhaite ce « si peu de choses », des matins valsant doux, des soirs apaisants au parfum de roses …Tout ce qui fera naître en vous, vers vous, en vert et contre tout, un jarre-daim d’exception !

Je vous l’avais promis, voici quelques instants captés au vol de ma « petite » expo, réalisée dans le « petit » salon de thé créatif de Magali, à Champagne …

J’aime ce mot « petit » lorsqu’il devient le gardien de grandes émotions !!!

« Roule ma poule », c’est ainsi qu’il se nomme, un lieu propice aux rencontres inattendues, aux confidences aussi, à l’amitié dans ce qu’elle a de plus essentiel et inventif …Un rien de bien-être nomade règne entre ces murs !

 

Allez, je vous invite …

 

Venez vous poser sur un coin de comptoir.  Magali vous servira un thé aux saveurs lointaines, accompagné de la traditionnelle fraise Tagada, et vous plongerez dans un ailleurs, où hier sait encore séduire demain, sur un divin p’tit air de New Orleans …

 

 

 

 

Et si on passait derrière, découvrir ces vingt et une photos !

Découvrir ou explorer ? Entre deux tabliers d’écoliers, près d’un vieux sucrier, sur le laqué crème d’un buffet ou les lattes zen d’une caisse en bois  …

 

 

 

 

 

 

 

Je réserve un sourire tout particulier, gorgé d’amour, à mes deux filles  …!

L’une, Lola, pour s’être autant investie dans cette expo. Je lui dois en effet le découpage des supports et le collage,  la présentation des textes, et la disposition de l’ensemble …

L’autre, Gwen, pour l’épatante série de portraits, qu’elle réalisa à la hâte pour les besoins de mon livre, dénichant au passage dans le plus complet désert artistique un incroyable arbre-labyrinthe où pouvoir me photographier, aussi inspirant que le fut cette talentueuse « portraitiste en herbe » inspirée !

(vous en avez un échantillon sur ce blog, en « Post Scriptum »)

Et j’adresse enfin un merci, quelque peu ému, à Michel, ancien formateur bénévole de la Bibliothèque Sonore de la Rochelle, pour sa si chaleureuse présence tout au long de l’après-midi !

 

 

Joie-rieuse année

et VIVE VOUS …

Enfants, lecteurs, amis, artistes improvisés, poètes attachants ou passants généreux ,

Vous

si belle terre d’accueil inédite !

 

 

Clef en MAINT ……………

 

Encore quelques jours avant de retrouver avec délice, d’aile-hisse, ce chemin oublié de Compostelle, parcouru avec passion par Philippe Lemonnier, marcheur écrivain, dont il publia un livre, non moins passionnant …….

Ce livre offert par mon fils et qui, par la beauté écrue de ses pages, a dû colorer vos nuages , depuis le temps que je vous en parle !

Le hasard a fait que nous posions nos pas l’été dernier sur ces sentes primitives, d’Irun à Serdio, avec la réponse en chemin, sauvage et imprévisible, du pourquoi de cette prédilection et la naissance aujourd’hui d’un sentiment tout aussi exaltant que bouleversant ….celui de reprendre le même itinéraire que ce livre.

Nous repartirons donc de Serdio jusqu’à Santiago mais en bifurquant par la Voie des Asturies, lieu que Lemonnier décrivait si grandiose, tissant en moi au fil des années la trame d’un « vieux rêve » !

 

___________________

 

 

Entre nos instants, l’herbe va pousser sans vergogne,

me dites-vous !

 

De grâce, ne la coupez pas alors,

la terre pleure déjà amplement nos instincts de défrichement !

Qu’elle jaillisse, au contraire, sous votre corps,

démesure-aimant,

faisant de vos pieds deux barques légères voguant entre les fleurs …

 

Suspendue aux poches

rouges

de mes hardes

de petit chape-héron,

vous trouverez la clef de notre chaumière …

 

P1130630 (Copier)

 

 

 

Je vous laisse ….

 

cueillir

toute la tendresse du monde

dans les courbes de la tourterelle,

et accueillir

dans ce silence en lyre

des pudiques vagabonds

les flâneries mutines de l’aigrette …

 

P1130097 (Copier)

P1130092 (Copier)

 

 

 

Venez …

 feuille-été

en rêvant

l’histoire de notre masure

toujours errante …

 

ses chemins lents,

ses brumes,

ses rires crépitants 

 

P1130589 (Copier)P1130324 (Copier)Feu photo ancienne (Copier)

 

 

 

De mon perchoir,

je vous le promets,

je comploterai avec le vent

afin qu’il vous berce

en vous chantant le TANT !

 

P1130624 (Copier)

 

 

 

Je vous emporte …

dans mon sac à merveilles, 

car vous en êtes,

par vos témoignages émouvants

les incontestables créateurs !

 

(Votre pèlerine)

 

 

Je pars …

 

P1110380 (Copier)

 

 

Dans deux jours je pars …

Ce n’était pas prévu, 

mais il y a parfois des voix qui viennent se bousculer en nous,

et dont on aime de suite l’écho !

 

Je pars,

emportant avec moi

les rêves tissés d’espoir

de marcheurs imaginaires,

dont les pas attendent la clémence des dieux

ou sont partis à tout jamais

se mêler aux flâneries des étoiles …

 

(A Cathy, à Hécate …et tant d’autres !)

 

Il fera, paraît-il, une chaleur quelque peu démentielle …

Mais je confie notre sort entre mer et montagne,

sur cette partie du « Camino del Norte »,

que nous arpenterons d’Irun à Puente Arce

(290 km d’émotion !),

et pas plus loin pour l’instant, faute de temps.

 

Mon coéquipier de vie m’accompagne.

Lola,  le maillon précieux qui formait l’amarrage de notre inséparable trio, ne sera pas à nos côtés …

Sa fulgurante joie de vivre va nous manquer !

 

 

Sur cette voie de Compostelle dite « sportive », je pars avec un matériel usagé !

D’un côté une jambe qui, depuis une vieille double fracture, se transforme en citrouille selon la trempe du périple, de l’autre une entorse tout juste guérie et, pour soutenir le tout, un dos en compote de grimaces !!!

MAIS …

Si je marche avec le coeur,

rien qu’avec le coeur, 

je verrai dans les yeux du soleil

toute la splendeur d’un feu d’artifice !!!

 

Je vous dirai au retour

combien toute chose peut se détourner en miracle,

en rire d’ange,

en plaisir suprême …

  

Amie-cale-aimant :

votre pèlerine éprise des sentiers de « nos » instants .

 

 

 

je p’ose !

 

C’est la récré !

 

P1110014 (Copier)

 

 

 

Je pose le crayon (enfin, sur le blog , au grand jamais dans ma tête !)

Ma soeur arrive ce week end pour quelques jours et …

je suis HEU REU SE !!!

 

En attente-d’en ……..

je vous laisse gambiller sur cette reprise du chanteur « Sting » que j’adore,

 

et vous invite à venir respirer mes matins …

 

P1110119 (Copier)

 

 

 

 

en imaginant tous ces bons fruits, mirabelles, cerises, qui rempliront bientôt nos paniers …

je les croque déjà !

 

P1110117 (Copier)

 

 

 

 

Ah ah …je vous en ai mis plein les cheveux !

 

P1110125 (Copier)

 

 

 

 

Venez boire à la source de mon printemps,  et, le soir, nous en tituberons de soleil !

 

P1110124 (Copier)

 

 

 

 

C’est promis, je reviendrai …

je ne vous mène pas en bateau !

 

P1110134 (Copier)

 

 

 

Sentez …

ce divin mêle-ange d’iode et de colza !!!!

 

Je vous z’êêêêêêêêême !

 

……………

  

Je vous ai programmé un billet pour le 23 avril, date « âme-in-vers-serre » …….

 

 

Sur les ailes d’un elfe …….

 

 

Approchez,

et venez coller à la vitre votre frimousse mutine !

 

 

P1110038 (Copier)

 

 

  

Je reconnais ce matin, à la beauté du soleil, la trace des petits elfes de Pâques, venus dans la nuit, à pas de brume …

 

Ne voyez-vous pas, cachés ça et là, dans l’ombre du feuillage, leurs petits bouquets d’élans futés, 

enrobés de rêves sentant bon les épices de bois

et de contes écrits à la pulpe de ciel et à la sueur d’étoiles !

 

Je vais aller en ramasser pour vous,

en voulez-vous ?

J’en remplirai vos pagne-haies …….

 

Joyeuses Pâques à vous toutes et tous,

enfants de l’émerveille-aimant !!!

 

——————–

 

 

Je profite d’un rire du vent pour passer en coup d’aile …

(mes petits-enfants arrivent tout à l’heure !)

Je passerai aussi vous voir dans la semaine,

ai déjà pris RV avec le vent rieur !

 

 

 

Bonjour printemps !

 

Vous êtes venus, nombre-heureux, sur mon thème du « voyage », donnant le meilleur de vous-même !

Vos participations sont autant de fleurs, nées de mon écho et de votre virtuosité, dans le grand jardin de l’âmitié …

Et ce sont elles que j’ai choisies pour honorer le printemps !

 

Je vous invite à venir suivre ce cortège de mots en émaux lumineux et émois troublants de beauté …

Sa musique, ses parfums, ses couleurs, resteront gravés dans le bonheur des mémoires !

 

 

 

Jamadrou :  http://jama.e-monsite.com/pages/fevrier/10-voyage.html

Renée : http://envie.apln-blog.fr/taime-voyages/

Hélène : http://lebancdurienfaire.apln-blog.fr/2015/02/09/voyage/

Domi : http://lecoindemapoesie.apln-blog.fr/2015/02/17/theme-taime-emmene-en-voyage/

http://dimdamdom59.apln-blog.fr/2015/02/17/7499/

Alain : http://alain.apln-blog.fr/2015/02/10/voyage-du-papillon/

Hécate : http://lefildarchal.over-blog.fr/article-de-theme-a-t-aime-trains-en-voyage-125517035.html

Marie :
http://marie-aupaysdesimagesetdesmots.blogspot.fr/2015/02/brindilles-poetiquesla-vie-est-un-voyage.html

http://marie-aupaysdesimagesetdesmots.blogspot.fr/2015/02/poeme-il-est-des-voyages.html

Aloysia : http://instants-secrets.eklablog.com/voyage-a114660324

Danae : http://danae.unblog.fr/2015/02/15/lanzarote-terre-de-volcans-922/

Océanique : http://oceanique.eklablog.com/lanzarote-a-dos-de-chameau-a114455164

Marine : http://marinezou.blogspot.fr/2015/02/voyage.html

Old Nut : http://piquesel.midiblogs.com/archive/2015/02/10/periple-a-madere-2-le-marche-et-le-jardin-botanique-de-funch-826957.html

http://piquesel.midiblogs.com/archive/2015/02/17/periple-a-madere-3-les-levadas-827373.html

Timilo : http://lapoesiedetimilo.blog50.com/archive/2015/02/17/voyage-180781.html

Evajoe : http://plumoboudesdoigts.apln-blog.fr/2015/02/20/voyage-conter-raconter/

Martine : http://martinemrichard.fr/blog/?p=9494

Clara : http://claramicalement.apln-blog.fr/2015/02/23/voyage/

Jeanne :  http://endirectdechezmoi.over-blog.com/2015/02/etonnantes-voyageuses-du-temps.html

http://endirectdechezmoi.over-blog.com/2015/03/theme-voyage.html

Philippe : http://koukou42.blogspot.fr/2015/03/voyage-en-mots.html

Jazzy : https://giselefayet.wordpress.com/2015/03/21/voyage-au-pays-de-zingaro/#comment-20983

Chemin je t’aime : http://chemin-je-t-aime.apln-blog.fr/2015/02/09/theme-taime/

 

(En espérant n’avoir oublié personne. Si c’était le cas, n’hésitez pas à venir me tirer les oreilles !)

 

 

 

J’ai rencontré, entre temps, une vieille conteuse immobile, parlant à son ruisseau…

Les jonquilles, tout près, écoutaient, hissant leur cou avec l’élégance extrême des girafes !

 

P1100970 (Copier)

 

 

 

 

Elle lui dit qu’un ange était passé pour emmener l’hivers vers des théâtres dorés …

Il avait laissé, sur son passage, quelques-uns de ses cheveux,  happés par la colère du vent !

Ils scintillaient dans l’eau des regards et faisaient naître, dans mon coeur d’enfant, comme un hymne à la neige et aux pays enchantés …

Au revoir l’hiver, d’or, dors ……

 

P1100965 (Copier)

 

 

 

 

Une feuille, en s’envolant vers le ciel, avait serti de son âme un coin de terre …

Et mes pas ont entendu battre son coeur !

 

P1100966 (Copier)

 

 

 

 

Approchez ….

Là-bas, c’est mon village …

Enfin, celui où j’habite  (je suis une enfant des canaux !).

Vous ne verrez pas notre demeure, enfouie dans le secret des pierres.

 

P1100968 (Copier)

 

 

 

Mais, en suivant cette étoile, et les cris joyeux de la cour de récré, celle des oiseaux, vous serez presque arrivés !

 

P1100967 (Copier)

 

 

 

 

Je vous prépare une tisâme d’herbes folles et de peace-en-lie,

et un bon p’tit feu aussi, car il fait encore frais !

 

P1100991 (Copier)

 

 

 

Splendide printemps à toutes et à tous !!!     

 

 

——————-

 

Je ne suis pas encore venue vous voir, pardonnez-moi, mais ma semaine a été chargée en événements …

VIVE-AIMANT mon retour vers vos allées, à bientôt, je vous aime !

 

 

Messe-âge …

 

 

Sur son traîne-oh, tiré par le chant des étoiles, ce pèlerin des nuages, vêtu de tous nos rêves d’enfant, et dont le prénom rime avec « aile » (vous devinez ?), a déversé dans notre maison une …

« pluie de coeurs » !

De mes deux bras, tout ruisselants de fleurs à présent, je vous tends ses rires, afin que vos maux à vous sentent aussi le printemps …

 

  

P1100603 (Copier)

 

 

 

Et puis venez, amis …

Prenez ma main et allons nous asseoir près du feu qui craie-pitre,

pour ouvrir le grand livre du temps !

Au fil des pages, je sais que nous deviendrons

les garnements du néant,

jouant à la ronde autour des prisons

et faisant déferler dans les yeux des indifférents

des cascades de colombes …

 

P1100586 (Copier)

 

 

 

 

Aimons et aimons-nous,

amis hôte-heures, 

poètes des mots

ou simplement du coeur, 

qu’importe …

Car, 

qui connaît le mot AMOUR

est sans conteste un poète !

 

 

P1090666 (Copier)

 

 

  

Par ce seul mot, 

nous irons bien plus loin

ensemble

marcherons vers les hautes collines du monde,

y respirant à plein pouls-mot

les émois et les souffrances ….

Encens-bleu

nous coucherons sur leurs plaies de nos mains,

soudées à l’or de l’espérance,

tous les parfums du soleil,

et nous les  passerons, inspirés,

de main en maint !

Chaîne sans fin nous serons,

montagnes encielées de divin,

faisant des ruines de nos chagrins

un gigue-en- t’AIME pare-à-PAIX !!!

 

 

P1100593 (Copier)

 

 

 

Mère-veilleuse année à toutes et à tous,

poètes et poétesses

des ivresses du coeur,

art-tisserands

de l’âme haie-mouvante,

gardiens bénévoles

des rêves de demain …….!

 

 

 

Au conte-gouttes …..

 

 

Dans quelques jours, je pars gouttes-haies aux étourdissantes saveurs des volcans…

Je m’ève-happe-or vers leurs brumes enchanteresses, sous les grands châles en peau de sapin …

 

En tendant légèrement l’oreille

contre un vieux muret,

vous entendrez peut-être

résonner mes pensées

sur les chemins de pierre,

et sentirez cette folle crinière,

celle de mes mots galopant sur le carnet …

 

Pour vous,

il y aura quelques mots doux,

travaillés à la sueur des rires,

et plein de souvenirs

cueillis à même l’arbre

lourd de rêves et d’envies ……

 

Pour vous,

encore et toujours,

de beaux cils-anses venus d’un infini

au coeur tout grand ouvert ……

 

 

P1040523 (Copier)

 En marchant vers Narces en cascade, entre 1600 et 1800 m d’alt. (Eté 2012).

 

 

En attendant, je vous laisse les clefs, 

dans une cabane,

cape-âme …

Vous la trouverez sous un secret d’enfant,

soufflé par un oiseau de printemps !

 

 

P1090829 (Copier)

 

 

 

 

Parfois le soir, vous verrez, la lune, de Bach éprise,

fugue,

et fait voler des notes de caprice partout !

 

 

P1090809 (Copier)

P1090816 (Copier)

 

 

 

Dans notre paradis vert

l’oiseau n’y est pas sage,

car il sait lire l’instant

sur les lèvres de Prévert

et il nous le fait boire lentement,

à la source des nuages …

 

 

P1090830 (Copier)

 

 

 

—————–

 

Cet été, pas de grandes marches !

Notre fille Lola vient juste de se faire enlever un plâtre à la cheville (une entorse grave !),

et elle a émis le souhait de retrouver notre « Port d’attache » en Haute Loire.

 

 

P1090723 (Copier)

 

 

De retour, j’espère pouvoir rattraper peu à peu mon retard dans mes partages : le récit promis du Compostelle alsacien (entre autres !)

J’essaierai aussi de réunir tous les divins moments vécus au coeur des volcans : ceux passés (de l’été 2012), que je vous avais également promis à l’époque, et ceux à venir…

Que de pain sur la planche !!!

 

Vous entendez en fond, je vous ai mis du Hang, cet incroyable instrument dont je vous parlais dans un précédent billet …

L’alliance avec la harpe celtique est des plus éperdument délicieuses !

 

Et pour celles et ceux qui ne seraient pas encore allés voir du côté de « L’étang des Brousses », un drôle de sorcier espagnol vous y attend et…

vous observe déjà !

 

Que vos vacances soient SUP-herbe !!!!!

 

 

D’hiver-tisse-aimant !

 

Je grave sur cette page le mot 

« entracte »

 

à moins que vous ne préféreriez les mots 

interm’ailes

ou interlune  …

C’est vrai qu’ils iraient si bien à nos rêves,

gourmands qu’ils sont d’étoiles et d’air pur !

 

Alors, je l’écris au souffle d’herbe,

pour vous

les enfants de l’happy-culture ,

et vous laisse sur mes étales

nos mots coulants

comme le miel,

nos heures-bonbons,

nos rires à l’angélique…

Tous nos instants passe-haies,

prés-ans

et à venir ,

en-robe-haies de saveurs

dans les ruches du temps !

 

Halle-haies, 

venez venez,

vous nourrir et vous abreuver !

 

Je vous laisserai aussi

tous les échos de notre berce-oh !

Des milliers d’oiseaux

viennent palabrer dans les entrailles

de notre éléphantesque laurier,

ce vieux philosophe allumé

accoudé au comptoir de notre terrasse …

Et, quand parfois l’un deux s’égare,

nous le retrouvons entre les mains

de leurs tendres gardiens

pour un  furtif câlin …

 

 

 

P1080852 (Copier)

P1080853 (Copier)

 

 

 

Je vous laisserai encore

des envies de balancelle

drapées

dans de beaux lits de brume,

et quelques lueurs de chandelles

flotter

entre les veines de nos pierres,

faisant éclore dans vos yeux

de superbes nymphéas …

 

 

 

P1080854 (Copier)

 P1080926 (Copier)

 

 

Je prends une longue pause

Eh oui,  je p’ose !!!  

 

Mais,

ne vous en-quêtez pas …

je reviendrai !

D’ailleurs,

quelque part,

je suis déjà là …       

 

 

 

Quelques nouvelles …

 

 

L’aigrette, le lézard, l’épervier …tous vont bien et vous remercient pour votre présence si chaleureuse …

Et vos merveilleux messages ont paré ma « hutte d’en-faon » de guirlandes magiques !

 

Revenue de mon « chemin d’étoiles » alsacien depuis depuis quelques temps déjà (le 24 juillet au soir), je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de pouvoir ouvrir mon ordinateur et ce phénomène risque de perdurer tout l’été ! 

Je tenterai toutefois quelques folles escapades ici, quelques …tendres baisers sur la joue de nos instants précieux.

 

En partage ce soir, acceptez cette simple coupelle de fruits, belle or-ange sur lit de ciel divinement sucre-haie …………

 

 

 

lever de soleil ce matin 

 

 

et le souffle enchanteur de cette rose au regard ingénu !

 

rose de mon jardin

 

 

Le petit Noé, quant à lui, s’est fait une luxation coxo-fémorale qui l’a sacrément amaigri…! (N’avait plus que la peau et les os il y a encore quelques jours).

Vous, délicieux gardiens des lieux,  ne pouviez d’ailleurs le suivre dans ces incroyables pérégrinations !!!

 

Par conséquent, pour lui, fini les sorties amoureuses et « scabreuses » avec « Gâchette » l’aguichante voisine, contraint sur prescription du vétérinaire à rester totalement immobilisé pendant une bonne quinzaine de jours.

 

 

 

 

 

Concernant sa luxation, nous devions lui trouver l’introuvable  : un parc à bébé en filet (semble ne plus exister !)

Mais notre logis est une véritable « taverne du bonheur »  …

Un grand caisson en bois traînait en effet là, dans la cour, laissé par un maçon.  Aucun voisin n’osait toutefois se l’approprier, chacun pensant qu’il appartenait à l’autre (trop drôle !)

Nous avons donc été les tout premiers à l’utiliser.

Au départ, il ne possédait ni fond ni entourage ; notre « bricoleur » (j’ai nommé « Patrick », vous l’aviez deviné !) y a vite remédié !

Pour le grillage, quelques pochons d’huîtres ont fait l’affaire …

Et voilà le nouvel univers de Noé,  sans les multiples tissus et vêtements doux ajoutés par la suite.

 

 

 

 

 

Une fois Noé libéré et guéri, le caisson sera remis à la disposition de toutes et tous, et servira peut-être à une autre aventure animalière …formidable, non ?

 

Pour l’heure, Noé récupère petit à petit mais fort bien !

 

 

je dors

 

et me fais dorloter !

 

 

Durant notre absence, « Cannelle » notre chienne labrador a fait la joie de « notre doyen du logis », quasi octogénaire, en lui tenant « sagement » (oui oui !) compagnie …

Encore formidable, non ?

 

Et ….encore ENCORE plus formidable  : sur le chemin, j’ai rempli à ras-bord  ma musette de souvenirs, de rires, d’images et d’émotions !!!

Vous les retrouverez tous sur un diaporama commenté, il suffit juste de …me laisser un peu de temps !

 

Dernier évènement  (en date !) …

Hier, alors que nous  déambulions nonchalamment dans les ruelles de Saintes, les yeux amoureusement rivés sur notre glace à l’italienne,  tenue comme un trophée dans le creux de nos mains, nous fûmes surprises (pour ne pas dire « capturées ») ma fille « Lola » et moi par un …hallucinant, fabuleux, époustouflant oiseau, jamais vu, jamais rencontré jusqu’à là !

Si les photos prises par ma fille sur son portable ne sont pas trop mauvaises, je vous les ferai découvrir …

Attendez-vous à être des plus indéniablement stupéfaits, ébouriffés, abasourdis !!!

 

En attendant,  je vous lance quelques radieuses étoiles cueillies sur les chemins d’Alsace…

Vite vite attrapez-les au vol pour en parsemer vos paupières, votre sommeil ou tout simplement votre coeur …

l’ivresse de l’instant ne se vit qu’une fois !

 

 

Post-Scriptum

 

 

 Je marche et j'écris pour "Aimer"...Chacun de mes pas, chacun de mes mots me faisant tout à la fois renaître et ouvrir les bras ! La photo est aussi ma plus fidèle compagne...Elle est ma balise sur les sentes de l'émotion et du temps, le repaire occulte de ma poésie.

 

 

 

papi sabine

Cil-anse ....il dort !

 

Emue par…

 

Le voyage...

celui qui démunit autant qu'il enrichit,

qui détourne la pluie en rires

et fait de notre coeur

le plus fervent des poètes

sans même composer de mots !

 

Sabine

ou SAB-Lyse.

 

A la mare-aile ….

 

Viens avec tes mots-fleurs

tes mots-coccinelles ...

 

Je t'invite

à la craie maille-air

de ma maison au TOI d'or

y vivre d'amour 

et d'OH  frais,

raison à l'envers

folie à l'endroit !

(Sabine)

Pour me suivre pas à pas

Ecoute

coeur Sabine

 

A-t-on appris à nos silences à devenir magiciens,

à faire crépiter des flammes dans l'antre de nos ciels gris

ou faire couler,  entre les pierres de nos coeurs en ruines, des rivières enchantées ?

Non, bien sûr que non !

Cette magie est en nous ...  (Sabine)

 

Mille et une fontaines pour demain !

Soutenez

A propos de mes créations

 

Chaque photo, écrit et citation (sauf là où figurera le nom de l'auteur) de cet espace sont "la sève de mon inspiration" ! Aucune de mes créations (surtout valable pour mes photos) ne porte ma signature car j'aime vivre en confiance. Si vous souhaitez en emprunter, pourquoi pas ? L'émotion est à tout le monde ! Faites-le moi juste savoir et pensez toujours à relier votre désir assouvi à un lien vers mon blog ...MERCI !       Sabine.

 

Mon premier livre

  

  P1060170 (Copier)

 

Le tourbillon de mes pensées venues se poser comme feuilles au vent, sur 160 pages illustrées de mes photos couleur.   

 

Partage

communaute les passeurs de mots

caresses musicales

Mes livres d’images

 

Je commente le plus souvent chaque photo de mes diaporamas, afin de faire réellement vivre le voyage dans sa chair et l'authenticité de son histoire ...BON VOYAGE !  

 

Compostelle

vignettegaleriesabine1

 

Compostelle

vignettegaleriesabine2

 

Vagabondage

vignettegaleriesabine31c

 

Notre voyage solidaire

vignettegaleriesabine5

 

Rencontre avec les Vautours

vignettegaleriesabine6B

 

Le chemin de Stevenson

vignettegaleriesabine7

 

Compostelle : de Cluny au Puy

vignettepicasasabine6

 

Autour de Crazannes

vignettepicasasabine4

 

Compostelle alsacien

vignettepicasasabine7

 

Camino del norte

vignettepicasasabine9

 

Protégeons-la !